CEPE : Epreuves globalement abordables, résultats avant dimanche

Jacaranda
Le stress était plus ou moins présent pour chacun des candidats, mais les plus angoissés étaient peut-être les parents !

L’épreuve de « Problème » est toujours aussi redoutée par les petits candidats au CEPE (Certificat d’études primaires élémentaires). Le verdict de cette journée d’examen d’hier tombera dès cette fin de semaine.

Rideau sur le premier examen officiel de l’année scolaire 2018-2019. Pas d’incident majeur, sinon quelques oublis de convocation ou de carte d’identité scolaire, rapidement résolus, lors de la journée des épreuves, hier. Une fois plongés dans leurs copies, les candidats ont mis à profit leurs acquis durant l’année scolaire, non sans mal pour la majorité d’entre eux, notamment lors de l’épreuve de « Problème », toujours aussi redoutée par la majorité des candidats, si d’autres ont plutôt eu du mal avec l’épreuve d’opérations. L’après-midi, les épreuves de malagasy et de français ainsi que la géographie qui a terminé la série d’épreuves, ont été plutôt « abordables » pour les jeunes candidats.

Coup d’envoi officiel. Côté organisationnel, le ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et Professionnelle (MENETP) se voulait rassurant, hier, quant au déroulement sans encombres de ces épreuves. La ministre Volahaingo Marie Thérèse a, pour cela, choisi le CEG Ratsimilaho à Toamasina pour donner officiellement le top départ de ces épreuves du CEPE. Rappelons que la circonscription scolaire (CISCO) de Toamasina I compte 7435 candidats sur les 27 066 inscrits dans la direction régionale l’éducation nationale, de l’enseignement technique et professionnelle (DRENETP) Atsinanana, tandis que la CISCO d’Antananarivo Ville compte le plus grand nombre de candidats avec plus de 28 700 candidats, répartis dans 44 centres d’examen. Au niveau national, ils étaient 524 997 candidats répartis dans 1888 centres d’examen à être attendus dans les salles d’examen. Quelques-uns ont manqué à l’appel : 40 au CEG Antanimena et plus de 180 dans l’Avaradrano. La grande majorité, bel et bien présente aux épreuves d’hier, peut maintenant respirer. Pour ces candidats, le plus dur est maintenant derrière eux. A moins que l’attente ne soit pas plus pénible que les épreuves elles-mêmes pour certains. Les uns et les autres seront fixés sur leur sort dans quelques jours, les résultats du CEPE étant attendus avant la fin de la semaine. Pour la CISCO Tana Ville en particulier, ce sera probablement samedi soir ou dimanche.

Hanitra R.

Telma Fibre Vibe

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.