Arrivée du pape François : Un timide premier bain de foule

Jacaranda
L’accueil était chaleureux à l’intérieur de l’aéroport d’Ivato.

6 septembre 2019 vers 16h06 heure locale, le pape François foule le sol malgache. Il a été accueilli par le Président Andry Rajoelina et son épouse.

Décevant. C’est ce qui qualifierait le premier contact entre le souverain Pontife et la population malgache. En effet, après les protocoles d’usages avec le Président de la République malgache, le Saint Père a quitté Ivato vers 16h15 minutes pour rejoindre la Nonciature Apostolique où il séjournera durant sa visite à Madagascar. De là a commencé le premier bain de foule du Pape. Et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on attendait plus de chrétiens, surtout catholiques, en matière d’accueil (l’on ne parle pas ici de ce qui s’est passé à l’intérieur de l’aéroport d’Ivato). Surtout par rapport au nombre de pèlerins attendus à Antananarivo dans les deux prochains jours. Une partie considérable de l’axe Ivato-Tsarasaotra était plus ou moins déserte. L’on n’a eu une “bonne” foule qu’à partir du rond point Tsarasaotra jusqu’à la Nonciature Apostolique-Ivandry. Les premières réactions rejettent la faute à la communication du comité d’organisation. “L’enthousiasme des gens, surtout des pèlerins, a surtout été refroidi par les mots clés de la communication du comité d’organisation. La communication en question a, en effet, été axée sur les interdits, la rigueur ou encore les menaces de sanctions” note Andry, un pèlerin venu de la région Vakinankaratra. Une situation pourtant évitable et qui ne devait pas arriver compte tenu de l’importance de la personnalité aussi bien du point de vue politique que religieux.

Le président du Senat a manqué à l’appel.

Protocole. Un autre fait a également marqué l’arrivée du Saint Père François en terre malgache hier. Au lieu de voir le Cardinal Tsarahazana Désiré accompagner le Souverain Pontife dans sa Karenjy papa Mobile, l’on a vu l’Archevêque d’Antananarivo, Mgr Odon Razanakolona. Un fait anodin pour certains mais qui est intriguant pour d’autres. Si l’Eglise Catholique avance la question d’ordre protocolaire en affirmant que “c’est l’Archidiocèse d’Antananarivo qui accueille le Saint Père, il est donc normal qu’il soit accompagné par l’Archevêque d’Antananarivo”, d’autres entités révèlent une “difficulté d’ordre linguistique”. “Le Cardinal éprouve des difficultés à s’exprimer dans la langue officielle du Vatican, c’est pourquoi on ne l’avait pas vu accompagner le pape dans la papa Mobile”, a fait savoir une source bien informée. La source également de noter que “c’est Mgr Odon qui va également l’accompagner à Maurice lundi prochain”. Une autre explication se tendrait plus sur le côté politique de la chose. Vu l’accueil qu’on a accordé au pape François, sa visite serait plus qu’une visite d’Etat. Le fait que l’Archevêque d’Antananarivo a accompagné le pape dans sa papa Mobile trouverait donc sa réponse dans le “poids politique” du Mgr Odon Razanakolona. Quoi qu’il en soit, compte tenu de l’engouement qui a précédé l’arrivée du pape François à Madagascar, la journée d’hier était plus ou moins décevante. La vraie visite papale ne commençant que ce jour, l’on attend un peu plus des pèlerins et chrétiens malgaches.

José Belalahy

Share This Post

2 Comments - Write a Comment

  1. Fa tamin’ny fihavian’ny BAREA toa nahavita niharitra teny foana e ?
    Tsy nisy ilay letmotiv toa ilay hoe « Alefa Barea » koa tamin’ity indray mitoraka ity
    🙂

  2. Noana ny kibo e! Mitady sakafo aloha zay vao mijery Pape !

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.