Recherches pour le développement : A quand un budget dédié spécifiquement à la cause ?

Jacaranda
Selon les données de la Banque mondiale, 0,01% seulement du budget du paysa été alloué aux dépenses en recherche et développement en 2017.

Le pays ne dispose pas de budget alloué à la recherche scientifique.

Si ailleurs la recherche scientifique est un levier de développement, l’idée est encore au stade de projet dans la Grande Île. Un défi de taille que le gouvernement actuel entend relever par l’intermédiaire du ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique qui mise sur la « valorisation des produits de recherche ». Une valorisation qui devrait commencer par la base, par l’appropriation des malgaches des produits des recherches d’un côté, mais surtout de la place des chercheurs dans le processus de développement du pays, de l’autre. La situation actuelle démontre en effet, une incompréhension des malgaches de ce qu’est la recherche scientifique. La conséquence directe étant une méconnaissance des produits de recherche et de tout ce qu’ils apportent pour le pays, pour le quotidien de la population. Les propos du Professeur Blanche Nirina Richard, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, tendent à confirmer la situation. “Les malgaches n’ont pas conscience de l’importance des produits de recherche en général. L’on ignore également tout des chercheurs malgaches alors qu’ils excellent dans les pays étrangers. On leur donne la place qu’ils méritent là- bas”, note la ministre. La ministre toutefois de noter que “beaucoup de produits de recherche sont utilisés et valorisés à Madagascar”. Entre autres, les vaccins utilisés dans le domaine de l’élevage ou encore l’amélioration des semences dans le cadre des projets d’adaptation et de résilience aux effets des changements climatiques menée dans les centres nationaux de recherche tel que la FOFIFA.

Nada. L’entretien avec le Professeur Blanche Nirina Richard a également permis de savoir “l’inexistence de budget alloué spécifiquement par l’Etat à la recherche scientifique”.  Notre interlocutrice de poursuivre “les centres nationaux de recherche – qualifiés d’établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) – fonctionnent en grande partie par leur ressource propre”. “La majeure partie du budget alloué par l’Etat à ces centres permet seulement d’assurer leur fonctionnement. Pour ce qu’il est des recherches proprement dites, les centres en question peuvent compter sur le fruit des partenariats qu’ils effectuent avec des chercheurs et/ou des pays étrangers. Sinon, ils peuvent également vendre les produits de leurs recherches, et utiliser les fonds qu’ils obtiennent pour en mener d’autres”. Arriver à allouer un budget dédié spécifiquement pour la recherche serait une étape cruciale pour le gouvernement dans son ambition de faire de la recherche scientifique un levier de développement du pays. Outre cela, l’auto appropriation du malgache de l’importance de la recherche et de leurs produits constitue également un défi de taille. Un défi que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, entend relever si l’on s’en tient toujours aux dires du Pr Blanche Nirina Richard. “L’une de nos nombreuses missions consiste à informer et à faire comprendre au citoyen lambda la place qu’a la recherche scientifique dans sa vie quotidienne”. Il va s’en dire qu’une telle entreprise nécessiterait un énorme travail de communication de la part du ministère de tutelle, certes, mais également du gouvernement lui-même. Ce à quoi le Pr Blanche Nirina Richard répond de façon optimiste “nous avons tout ce qu’il faut pour cela”.

José Belalahy

Telma Fibre Vibe

Share This Post

One Comment - Write a Comment

  1. Dia vola inona izany ireo takian’nireo Milaza ho ENSEIGNANT CHERCHEUR sy Chercheur ENSEIHNANTS ka mampisy GREVY lavareny?Ary mba inona no vokatra hita ka AMPIASANA amin’ny hairaha MALAGASY akoatry ny varamba sy ny posy?

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.