Hausse des prix des PPN : La taxe ad valorem mise en avant par les importateurs

Que de spéculations, diront certains. Les importateurs ont pointé du doigt la surtaxe ad valorem de +30% sur les pâtes alimentaires et +39% sur le détergent en poudre, comme facteur expliquant la tendance à la hausse des prix des produits de première nécessité. En effet, cette hausse ne devrait pas encore se sentir, vu qu’on n’est pas encore dans la période de soudure. Avec une telle tendance, il faut croire que les impacts de l’inflation sur le pouvoir d’achat des consommateurs seront considérables, une fois que cette période de soudure arrive. Selon les propos de l’ANMCC (Autorité nationale en charge des mesures correctives commerciales), les hausses actuelles de prix n’ont rien à voir avec les taxes ad valorem, qui n’ont pas encore été appliquées. Des propos contestés par les importateurs. Selon ces derniers, la taxe valorem sur les pâtes et sur le détergent en poudre est appliquée depuis le 1eraoût 2019. D’après eux, cette mesure d’application est provisoire et est appliquée par la douane durant les procédures de dédouanement.

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Haintsika ny manamboatra saingy isika tsy mangalatra ny volam-panjakana, toy ny ankamaroan’ny importateurs. Dia aleo mba arovana ny Malagasy, toy ireo Firenen-dehibe miaro mafy ny azy ankehitriny.
    Deraina ny Minisiteran’ny Varotra ny amin’izany.

  2. Pâtes sy savony koa ve dia tsy ho haintsika amboarina e.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.