10e anniversaire de FIMPIMA France !: « Valoriser la langue maternelle »

Jacaranda

L’association des orateurs Malagasy, FIMPIMA, créée en 1963 n’est plus à présenter. Une famille qui ne cesse de s’agrandir puisque désormais, outre la forte présence des « mpikabary » de l’association à Madagascar, FIMPIMA est également présente dans huit pays étrangers dont FIMPIMA France selon les explications de la présidente internationale de l’association, Hanitra Andriamboavonjy . Et justement au sujet de FIMPIMA France, elle vient d’entamer la célébration de son 10e anniversaire le 07 septembre dernier à Toulouse.   Ce premier événement sera suivi de plusieurs autres à travers toute la France jusqu’au 1er mai 2020 où se clôturera ce 10e anniversaire à Paris, notamment avec une grande exposition et le fameux « alin’ny mpikabary » à la Salle Millénaire Savigny le Temple.

Valoriser le Malagasy. Le constat des orateurs malgaches est que les enfants malagasy qui naissent en France rencontrent beaucoup de difficultés dans la maîtrise de leur langue maternelle. C’est donc l’une des raisons d’être de FIMPIMA France qui ne se contente pas uniquement d’enseigner le Kabary mais apprend également aux jeunes malgaches résidant en France le Malagasy , les us et coutumes de notre pays. « Il est important de parler et de maîtriser la langue Malagasy », a précisé le président de FIMPIMA France, Dera RAMANDRAIVONONA avant d’ajouter que «  ce ne sont pas les connaissances acquises à l’étranger qui vont permettre le développement du pays, mais la compréhension des coutumes et de la culture malgache ! ».

Apprentissage en ligne. En France, la FIMPIMA peut dispenser ses cours en ligne. Une grande partie des apprenants suivent donc les cours de Kabary via une vidéo-conférence sur Skype. D’après les explications des responsables, cette branche est en pleine expansion puisque s’ils étaient onze au départ, ils sont plus de 400 au moment où l’on parle. Enfin, il faut rappeler que FIMPIMA compte sur la valorisation de la langue Malagasy pour développer le pays et selon les chiffres et progrès fournis par les responsables, cela laisse espérer de bonnes choses pour l’avenir.

Anja RANDRIAMAHEFA

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.