Promotion et création d’emplois à Madagascar : Formation des chefs de service emploi du 17 au 20 septembre

L’inspecteur du ministère du travail remettant les fournitures au chef de service emploi Analamanga.

La formation des chefs de service de l’emploi a commencé hier à Le Pavé Antaninarenina. Tous les chefs de service des 22 régions de Madagascar ont répondu présent à cet événement initié par le ministère du Travail, de l’emploi, de la fonction publique et des lois sociales et la Direction générale de la promotion de l’emploi.

Habillés en rouge et noir, les participants ont écouté attentivement les discours respectifs du chef de service de l’emploi Vakinankaratra, le Directeur général de la promotion de l’emploi et l’Inspecteur du ministère du Travail qui représentait la ministre Gisèle RANAMPY DAMA. Selon ce qui a été dit sur place, la dernière formation des chefs de service de l’emploi remonte à plus de six ans et plus. Il est donc temps de relancer le programme et cette fois-ci, la formation aura lieu tous les ans afin de renforcer les capacités de tout le personnel régional et central de l’emploi au niveau national. Cette formation va durer quatre jours et offrira à tous les participants les différents moyens et techniques pour créer de l’emploi en milieu urbain et rural.

Distribution de fournitures de bureau. Et bien évidemment, bien travailler requiert les bons outils. C’est ainsi que les initiateurs de cette formation ont offert des fournitures de bureau pour tous les chefs de service des 22 régions. Après, le message du directeur général de l’emploi, Rasoatsiangizina Eudoxie était plus ou moins clair ; la création de travail décent pour l’ensemble de la population malgache est primordiale ; « c’est une mission de la plus haute importance qui nous attend et nous ne pouvons échouer » a-t-elle expliqué à l’assemblée. Pour sa part, l’inspecteur du ministère du travail a parlé de l’audace demandée par ce métier « il faut oser et adopter le comportement adéquat lorsqu’on décide de travailler pour la promotion de l’emploi » a-t-il dit d’un ton ferme. En gros, les chefs de service doivent être au service des chômeurs malgaches.

Chômeur. Madame Rasoatsiangizina Eudoxie a aussi souligné la différence entre un chômeur et une personne qui ne travaille pas. « Un chômeur est une personne sans travail mais qui en cherche contrairement à la personne qui ne fait rien et qui ne souhaite pas travailler ». A Analamanga par exemple, on compte plus de 1.000 personnes inscrites en tant que chômeurs toujours d’après les dires du Directeur général de la promotion de l’emploi. Enfin, tous les intervenants lors de cette cérémonie d’ouverture de la formation des chefs de service de l’emploi se réunissent autour d’un même souhait : la réduction du taux de chômage à Madagascar.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.