Association des femmes journalistes : Le leadership au service d’une société plus responsable

Le panel d’intervenantes lors de la conférence de mardi dernier, à la Bibliothèque Narionale à Anosy.

L’association des femmes journalistes de Madagascar initie et organise une série de conférences à l’endroit des écoles et instituts supérieurs de la capitale, afin d’inspirer les jeunes sur ce métier fortement passionnant. Le coup d’envoi a eu lieu hier à la Bibliothèque Nationale Anosy, avec l’école ESD.

Elles étaient plus d’une cinquantaine à avoir répondu présentes à cet événement qui prône le leadership…au féminin. Elles, ce sont les journalistes et communicatrices membres de l’association des femmes journalistes de Madagascar. Naître femme, être et devenir une Femme dans un milieu qui reste masculin, mais s’imposer à travers le travail, et être un modèle pour la société, tels sont leurs objectifs. Eduquer les citoyens à travers des articles qui touchent le quotidien de la population, et contribuer à épanouir les femmes, et toute la communauté, voilà bien les raisons d’être de ces femmes. C’est donc fortes de cette vision qu’elles ont initié et organisé une série de conférences à travers une dizaine d’écoles supérieures et d’instituts supérieurs dans la capitale, afin d’influencer et d’inspirer les jeunes qui étudient dans le domaine de la communication et du journalisme.

ESD. Le coup d’envoi de ce projet, « Femme journaliste, leadership et éducation citoyenne », s’est tenu avant-hier à la Bibliothèque Nationale à Anosy, dans la salle Dox. Soutenue par l’Ambassade de France, l’association des Femmes journalistes de Madagascar s’est associée à l’Ecole Supérieure de Droit (ESD) Andrainarivo pour cette première conférence. Plusieurs étudiants ont ainsi assisté à cette conférence-débat animée par des journalistes et des communicatrices. L’événement a été marqué par la présence d’autorités, ainsi que du président de l’Ordre des Journalistes de Madagascar, Gérard Rakotonirina. Un événement salué par l’assistance. Par ailleurs, l’assistance a pu visiter les portraits des femmes journalistes exposés dans la salle, avec leurs messages forts. D’autres instituts supérieurs suivront le pas, dans les semaines qui suivent.

Anjara Rasoanaivo

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire