Journée internationale des filles : Différentes formes de célébration

Jacaranda
Aperçu de la célébration de la journée internationale des filles à Mahamasina (crédit photo : Princy)

Vendredi 11 octobre était la journée internationale dédiée aux filles dans le monde. Un événement qui n’est pas passé inaperçu à Madagascar. Pour l’occasion, quelques organisations ont tenu des manifestations dans la capitale sous différents angles.

Pendant la matinée du vendredi, on a pu voir quelques stands érigés devant le stade municipal de Mahamasina. C’est l’association Fianakaviana Sambatra (FISA) qui était l’instigatrice de cet événement, rejointe par l’association AfriYan.  Selon les explications du Dr. Rabakomahefa Voahirana, Responsable de recherche, suivi et évaluation de FISA, « cette célébration se concentre sur la responsabilisation des jeunes filles dans la vie de société, base d’un meilleur futur pour elles »..Une journée où l’on a pu noter la présence des représentants des ministères de la Santé, de la Jeunesse et  de l’Education, ainsi que l’animation de la chanteuse Stéphanie qui à ce qu’il paraît est sensible à cette cause. De son côté, l’Unicef et l’UNFPA ont également co-organisé une célébration de la journée internationale des filles à l’hôtel Panorama. Cette fois-ci, le thème choisi était « des filles fortes, inarrêtables et sans stéréotypes ».  A travers cette célébration, les organisateurs ont voulu faire entendre les témoignages de quelques adolescentes souhaitant devenir des acteurs de changement dans la société, tout en inspirant d’autres jeunes filles. En gros, voilà donc les deux grands événements qui ont marqué cette journée internationale des filles à Madagascar. Discrets diront certains, d’autres y verront un pas en avant pour les jeunes filles malgaches. En tout cas, ces deux « festivités » ont déjà le mérite d’avoir été organisé.

La Journée internationale des filles. L’ONU a décrété en 2012 le 11 octobre comme étant la journée internationale des filles. Mais dans quel but ? Cette date a été consacrée en raison du fait que les petites filles et les adolescentes font souvent face à des difficultés différentes : grossesse et mariage précoce, exploitation, travail domestique, violence, trafic ou encore l’excision dans certaines régions du monde. Si le 11 octobre est aujourd’hui une date dédiée aux jeunes filles, on le doit aussi quelque part à l’ONG Plan International qui mène depuis plus de 80 ans plus de 500 projets pour la protection des droits des filles à travers le monde.

Anja RANDRIAMAHEFA

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.