Poliomyélite : L’éradication mondiale définitive à portée de main

La vaccination, seul moyen de se prémunir de la polio, a permis un déclin rapide de cette maladie, à Madagascar et au niveau mondial. (Photo d’archives)

Madagascar a déjà été certifié « pays libre de la poliomyélite » depuis juin 2018. Dans le monde, le nombre de cas a été réduit de 99 %, faisant que la planète est proche de l’éradication définitive de cette maladie contagieuse invalidante, qui peut être mortelle.  

A l’occasion de la Journée mondiale contre la polio, le 24 octobre, une commission indépendante d’experts a annoncé que le poliovirus sauvage de type 3 (PVS 3) est éradiqué dans le monde. Un accomplissement historique après l’éradication du poliovirus sauvage de type 2 (et de la variole depuis 1977). «Des trois types du poliovirus sauvage, il ne reste plus que le type 1. Nous sommes fermement déterminés à mettre les ressources nécessaires au service de l’éradication de toutes les souches du poliovirus », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et non moins président du conseil de surveillance de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP). Pour appuyer cette déclaration, le président de la commission indépendante mondiale de la certification de l’éradication de la poliomyélite, le Pr David Salisbury, a présenté le certificat officiel d’éradication du poliovirus  sauvage de type 3, dans le cadre de la cérémonie organisée au siège de l’OMS à Genève, lors de la journée mondiale de la lutte contre la poliomyélite le 24 octobre dernier.

La toute dernière étape. « L’éradication du PVS 3 est une réalisation importante qui devrait relancer le processus d’éradication et fournir la motivation nécessaire pour atteindre la dernière étape, l’éradication du poliovirus sauvage de type 1 (PVS 1) », a alors déclaré le Pr Salisbury. Et d’ajouter que « Ce virus n’est encore en circulation que dans deux pays : l’Afghanistan et le Pakistan. Nous devons éliminer toutes les souches de tous les poliovirus qui peuvent encore exister. Nous avons de bonnes nouvelles d’Afrique : aucun PVS 1 n’y a été détecté depuis 2016. Bien que la région soit touchée par les poliovirus dérivés des vaccins, dont la dissémination doit être stoppée, il semble que le continent soit exempt de tous les poliovirus sauvages ».

Identiques mais différentes ! Faut-il rappeler qu’il existe trois souches du poliovirus sauvage individuelles et immunologiquement distinctes : les poliovirus sauvage de type 1 (PVS1), de type 2 (PVS2) et de type 3 (PVS3). Ces trois souches sont identiques, en ce qu’elles provoquent une paralysie irréversible, voire la mort. Toutefois, des différences d’ordre génétiques et virologiques font de ces trois souches, trois virus distincts. Le PVS3 est la deuxième souche du poliovirus à être éliminée après celle du PVS2 en 2015. Le dernier cas de PVS3 a été détecté dans le nord du Nigéria en 2012. Le système de surveillance mondial du programme d’éradication a pu, depuis, établir que cette souche avait été éliminée.

Forum mondial. Ainsi, l’éradication définitive de la polio est à portée de main. Un forum mondial allant dans ce sens se tiendra le mois prochain. Il s’agit du « forum Reaching the Last Mile » qui se tiendra en novembre 2019 à Abu Dhabi dans le cadre de la semaine mondiale de la santé. L’occasion pour les dirigeants, hauts responsables mondiaux et représentants des organisations de la société civile, de se pencher sur l’éradication définitive de la polio et celle d’autres maladies parmi les plus meurtrières. « Outre les économies de frais de santé de plus de 27 milliards de dollars résultant des campagnes menées depuis 1988, un monde durablement exempt de polio aura permis, en 2050, de réaliser une économie de 14 milliards de dollars, selon les estimations, par rapport aux dépenses qui auraient été consacrées au contrôle de la propagation du virus », souligne le Rotary international, à l’origine, avec d’autres partenaires, de la vaste campagne d’éradication de la polio. Rappelons qu’au début des années 1990, la polio touchait 350.000 personnes par an dans 125 pays, causant la paralysie chez des milliers d’enfants, et des décès chaque année. L’intensification des campagnes de vaccination a eu pour résultat la régression de la maladie.

Recueillis par Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Faîtes la vaccination en injectable surtout surtout ! C’est moins facile, mais c’est plus sûr ( pas de réactivation du virus) et stérilisé !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.