Valorisation des déchets : Contribution d’« enfants chercheurs » à travers un concours

Les déchets plastiques, présents partout, font d’importants dégâts sur l’environnement à Madagascar et inspirent de nombreux chercheurs afin de les revaloriser.
Photo d’archives.

L’initiative paraît peu commune à Madagascar : un concours de recherche pour initier les enfants au travail de recherche et d’innovation. Dénommé « Enfants chercheurs », ce concours est organisé par le Syndicat de l’Industrie de Madagascar (SIM) en partenariat avec l’UNICEF et l’Université d’Antananarivo. Plus précisément, il s’agit d’un concours de recherche en faveur des enfants issus de 47 associations membres de la Plateforme de la Société Civile pour l’Enfance. Ce, dans le but de permettre à ces enfants vulnérables ou en situation de rue de s’épanouir dans le domaine de la recherche. Il s’agit par ailleurs d’accompagner des enfants à développer des prototypes mettant en exergue les technologies et innovations destinées aux enfants.

Matières de récupération. C’est ainsi que le concours «Enfants chercheurs » qui se tiendra du 13 novembre au 3 décembre 2019, sera orienté vers la recherche et l’innovation en matière de valorisation de déchets. Les enfants de 10 à 18 ans, divisés en trois catégories d’âge, sont appelés à créer un prototype à partir des matières récupérées (tissus, papiers, emballages en plastique ou métallique, légumes …). « L’Université d’Antananarivo accompagne les enfants pendant la préparation du prototype à travers l’encadrement des enseignants- chercheurs ou doctorants », a-t-il été précisé. Les candidats sélectionnés seront amenés à faire une présentation orale des résultats de leurs travaux de recherche. Les lauréats du concours seront parrainés par le SIM pendant le processus de vulgarisation de leurs œuvres et d’insertion professionnelle.
Environnement. Ce concours entre dans le cadre du Salon de recherche, de l’Université d’Antananarivo, mais coïncide également avec la commémoration du 30e anniversaire de la Convention des Droits de l’Enfant, célébré le 20 novembre.
« Cette initiative servira de tremplin aux enfants, permettant de développer leur créativité tout en les conscientisant sur la problématique de l’environnement dans leur quartier et découvrant des solutions innovantes sur leur quotidien », explique la vice-présidente du SIM. En somme, faire des enfants des acteurs du changement dans leur environnement de vie, voire au-delà. Pour l’UNICEF, cette initiative est le reflet de l’engagement du SIM à mettre en œuvre une responsabilité sociale durable envers les enfants vulnérables et assurer un accompagnement effectif pour que ces enfants puissent aspirer à un avenir meilleur. Ce programme est le premier pas dans la promotion de la participation des enfants à l’atteinte des objectifs du développement durable nº9 (industrie, innovation et infrastructure) et nº12 (consommation et production responsable).

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.