Toliara : lutte antiacridienne 2020 : Le DG de l’IFVM rassure « Rien à craindre pour le moment »


Le DG de l’IFVM et ses collaborateurs

« Des menaces d’essaims de criquets courant janvier ». L’Ivontoerana Famongorona ny Valala eto Madagasikara (IFVM), ex-centre national de lutte antiacridienne (CNLA) rassure les paysans, et tous ceux qui s’occupent de l’agriculture, que cette menace n’existe pas réellement. Un numéro vert [145] est mis à disposition à toutes fins utiles.

En effet, le 31 janvier chez Maman Gâteaux, Morafeno, Julien Mandrano, directeur général de l’IFVM basé à Toliara, a porté à la connaissance du public que « l’IFVM a la situation en main »,  Celle-ci est l’unique Direction générale hors de la capitale. Grâce au ministère de l’Agriculture et de la pêche (MAEP), l’IFVM dispose de tout ce dont il a besoin. Les pesticides sont arrivés à temps pour affronter la campagne Tsimiroro qui débute en ce moment jusqu’au mois de mai et, des fois, peut s’étaler jusqu’à Septembre. L’an passé, 20 000 ha de surface ont été infestés de criquets à la même période (Opération Savahao), contre 4 000 ha jusqu’à présent. L’IFVM n’est pas pris de court cette fois-ci. La saison des pluies a commencé dans la province de Tuléar, courant décembre 2019.Tantôt il fait chaud, tantôt il fait froid, la plage optimale de pluviométrie (POP) est atteinte. L’éclosion des œufs commence, c’est inéluctable.Le système d’alerte précoce est déclenché. L’apparition de la population larvaire est déjà signalée dans la région Menabe. Des prospecteurs et l’équipe d’intervention rapide se mettent en place pour parer la progression, sans attendre la transformation des larves en criquets migrateurs et ravageurs (locusta et nomadacris).

Voici les principaux foyers qu’il faudrait surveiller. Région Anôsy : Betroka. Région Atsimo Andrefana : Morombe au nord de Tuléar. A l’Est, il y a Sakaraha et Tuléar II. Citons le district de Maevatanana dans le Betsiboka. Le district de Tsiroanomandidy dans le Bongolova. Les districts d’Ambalavao et Ikalamavony dans la Haute Matsiatra. Les districts d’Ihosy et d’Ivohibe dans la région d’Ihorombe. Les districts de Belo/Tsiribihina, Miandrivazo et Morondava dans la région du Menabe. Enfin les districts d’Analalava, Antsohihy, Mandritsara et Port Bergé dans la région Sofia. Le MAEP, par le biais des Directions régionales de l’Agriculture et de la pêche (DRAEP) et l’IFVM, va travailler d’arrache-pied pour assurer la lutte antiacridienne, opération Tsimiroro, durant l’année 2020.

Charles RAZA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.