Coronavirus : Trois nouvelles admissions en quarantaine à Anosiala

Toujours aucun cas confirmé à Madagascar 34 personnes ont été mises en quarantaine à l’hôpital Anosiala depuis le début du déploiement des dispositifs de prévention du Covid-19 à Madagascar en janvier dernier.

Trois nouvelles admissions en quarantaine ont été enregistrées lundi soir, portant à 9 le nombre de personnes toujours en observation depuis vendredi dernier où 6 autres personnes ont également été admises à l’hôpital Anosiala pour une mise en quarantaine.  Jusqu’ici, tous les tests se sont révélés négatifs au Covid-19 et aucun cas n’est ainsi confirmé à Madagascar.

A l’international, le dernier bilan, hier soir, était de 92.303 cas de contamination au Covid-19 et de 3.131 décès. Si en Chine, les nouvelles infections sont en recul, la progression de l’épidémie à l’international inquiète. Tedros Adhanom Ghebreyesus, secrétaire général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a pas été guère rassurant et parle d’une situation totalement inédite, le monde étant « en terre inconnue ». Le numéro Un de l’OMS se base sur la « transmission communautaire » particulièrement inquiétante, et qui fait référence à la multiplication des foyers du virus sans lien épidémiologique clair avec le berceau de la maladie, c’est-à-dire, la province de Hubei et plus précisément la ville de Wuhan.

Car dans le monde, le Covid-19 continue d’affoler les populations et de mettre les autoritaires sous pression. En Iran, le dernier bilan est de 11 décès supplémentaires, soit 77 morts au total. En France, 204 cas recensés et 4 décès au total, dont le dernier, confirmé, hier, est un homme âgé de 92 ans.  L’OMS a ainsi annoncé que la menace internationale est désormais « très élevée ». A ce jour, une soixantaine de pays sont désormais touchés par le virus.

Rappelons que le nouveau coronavirus qui affole le monde actuellement est devenu plus meurtrier que le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère) qui avait fait 774 morts dans le monde en 2002-2003, dont 349 en Chine. Pour le Covid-19, le taux de mortalité tourne autour de 2%, et les victimes sont, généralement, soit très âgées, soit atteintes de complications médicales préexistantes. A l’inverse, le taux de mortalité du Sras était de presque 10%, soit cinq fois plus que le Covid-19

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.