Ambositra : La ruée vers l’ail, le citron, le gingembre…

L’annonce officielle du président de la République sur les ondes de la radio nationale, faisant état de douze personnes atteintes du Covid-19 sur le territoire malgache, n’a pas laissé la population de la Grande île indifférente.

Poudrière. À Ambositra et ses environs, cette nouvelle a eu l’effet d’une poudrière. Chaque individu, chaque famille était sur ses gardes et n’a pas voulu être dépassé par cette pandémie de coronavirus, en prenant soin des recommandations et des instructions prônées par le chef de l’Etat.

Tôt samedi dernier, l’officine qui était de garde, suivie, quelques heures après par les deux autres pharmacies, a été assiégée de monde qui voulait à tout prix se procurer principalement des masques et des gels désinfectants. Les stocks de masques ont vite été épuisés face à la demande. Le directeur régional de la santé dans l’Amoron’i Mania a toutefois soulevé que le port du masque n’exempt pas l’individu du respect des autres mesures d’hygiène et des gestes barrières comme le lavage des mains avec du savon, entre autres.

Préventifs. Par la suite, aux marchés d’Alakamisy et celui d’Asabotsy, les habitants se sont rués vers les produits annoncés comme préventifs tels l’ail, le citron et le gingembre, qui ont vite disparu des étals, bien que les prix aient augmenté. Le prix du kilo de l’ail est passé de 15 000 ariary à 20 000 ariary. Le citron, s’il se vendait à 1 500 ariary le kilo il y a de cela quelques jours, était affiché ce samedi à 3 000 ariary le kilo et le gingembre est passé de 4 000 à 7 000 ariary le kilo. Quant aux produits de première nécessité, les prix sont restés stables auprès des commerçants. On a également remarqué la présence de représentants du service régional du commerce pour le contrôle des prix affichés par les commerçants. Certains de ces derniers ont fermé leurs portes pour échapper à cette visite. Du côté des autorités, une sensibilisation conduite par le préfet d’Ambositra a eu lieu sur les ondes de la radio locale concernant les mises en garde et les recommandations à suivre à propos de cette pandémie.

Préservation. Cette ruée vers les produits naturels est le scénario qui illustre à merveille le bien-fondé de la préservation de l’environnement en cette période de crise, où encore une fois l’homme est appelé à vivre continuellement en harmonie avec la nature.

Anastase

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.