Suivi et tests biologiques des mis en quarantaine : 225 agents de santé et 45 éléments des forces de l’ordre mobilisés

Jacaranda
Des cas confirmés de coronavirus sont pris en charge auprès de l’hôpital Manara-penitra d’Andohatapenaka.

45 équipes composées d’agents de la santé et d’éléments des forces de l’ordre ont été déployées par le ministère de la Santé publique afin de couvrir le suivi et les tests biologiques des personnes mises en quarantaines réparties à Antananarivo et à Toamasina. 

Des équipes ont été mobilisées afin de mener des actions de riposte auprès des hôpitaux, centres et hôtels qui hébergent actuellement les personnes mises en quarantaines ayant été à bord du vol d’Air France AF934. Ces personnes sont concentrées dans la capitale malgache, d’après les explications du Dr Lamina Arthur, directeur de cabinet auprès du ministère de la Santé publique malgache. Notre interlocuteur d’ajouter que les actions de riposte et de prise en charge sont menées autour de ces passagers venus de la France. Interrogé sur en quoi consiste concrètement la riposte, le Dr Lamina Arthur d’expliquer que « ces passagers, s’ils avaient été contaminés depuis la France ou depuis un autre pays du monde, devraient développer des symptômes de la maladie dans les quatorze jours suivant leur contamination. C’est pour cela que le gouvernement a décidé de mener des actions de suivi et de test biologique systématiques ». Ce dernier est particulier puisque le ministère de la Santé publique n’attend pas que le patient présente des signes de la maladie pour l’effectuer. Comme l’a confirmé le directeur de cabinet du ministère de tutelle, « le gouvernement a décidé d’effectuer des tests biologiques auprès de toutes ces personnes afin de contenir au mieux l’épidémie ». Une fois détecté, un cas confirmé est, en effet, mis en isolement. La prochaine étape de la riposte consiste ensuite pour le ministère à « traquer les sujets contacts » afin de « freiner la chaîne de transmission ». 

Moyens. Lancée depuis quelques jours, la riposte visant à prendre en charge les patients mis en quarantaine requiert beaucoup de moyens. « 25 équipes composées chacune de biologistes, de deux agents de la santé, d’un élément des forces de l’ordre et d’un chauffeur ont été déployées afin d’effectuer les suivis et les tests des personnes éparpillées dans les centres, hôpitaux et hôtels de la capitale ». Des suivis quotidiens qui sont également assurés par « 20 autres équipes, exemptes de biologistes » d’après toujours les dires du directeur de cabinet du ministère. Notre interlocuteur de noter que « le ministère entend renforcer les statistiques des équipes travaillant sur terrain. La situation requiert beaucoup de ressources humaines ». Et pour ce faire, le ministère a réquisitionné tous les agents de la santé publique du pays. « Tous les agents ont été rappelés, même ceux partis en congé. En effet, le ministère s’est donné comme objectif de couvrir tous les suivis et d’effectuer tous les tests de ces passagers du vol Air France ». Les efforts menés par le ministère de tutelle ont permis jusqu’ici de détecter et d’isoler les cas confirmés. Mais également de mettre en quarantaine les sujets contacts. Ce qui, jusqu’aujourd’hui, épargne au pays une épidémie non maîtrisée.

José Belalahy

Share This Post

Post Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.