Plan de contingence sanitaire : Les mesures prises par le gouvernement font leurs preuves

Le gouvernement malgache a décidé – depuis l’apparition de cas confirmés de COVID-19 sur le territoire – de mettre en application les mesures correspondant au stade 3 de l’épidémie de coronavirus. 

Anticipation. Les statistiques officielles avancées par le gouvernement font état de 23 cas confirmés. Un chiffre qui croît en fonction des tests effectués auprès des personnes mises en quarantaines, si l’on se réfère toujours aux officiels. « Des équipes sont actuellement sur terrain pour effectuer des tests biologiques auprès des personnes mises en quarantaines. La situation évolue en fonction des résultats obtenus », explique un responsable auprès du ministère de la Santé publique. Une interview effectuée auprès du directeur de cabinet du ministère de tutelle a permis de comprendre que « la situation actuelle est le fruit de l’anticipation du gouvernement ». « Le gouvernement a mis en place divers dispositifs de prévention depuis l’apparition du COVID-19 dans les pays étrangers. Cela n’a toutefois pas empêché la maladie d’atteindre Madagascar. Et face à la situation, le gouvernement a décidé de mettre en application les mesures correspondant au stade 3 de l’épidémie [stade dont l’objectif est de freiner la propagation du virus tout en gérant les conséquences économiques et sociales], alors que le pays ne comptait encore que trois cas », explique le Dr Lamina Arthur.

Le non-respect du confinement règne dans la capitale.

Précoce. Selon toujours le directeur de cabinet auprès du ministère de la Santé publique, « le pays a décidé qu’il fallait anticiper toute éventualité de propagation à l’échelle nationale ». D’où les mesures de confinement prises pour Analamanga et Toamasina, la mise en quarantaine, ou encore les suivis des sujets contacts. « Un moyen devant permettre de rompre définitivement la chaîne de transmission », selon ses dires. Les tests biologiques auprès des personnes mises en quarantaines font également partie des mesures d’anticipations prises par le gouvernement. « Le gouvernement a décidé de mener des tests biologiques auprès de toutes les personnes ayant voyagé sur le vol AF934 [entre autres, avant fermeture du ciel]. Des tests systématiques sont dédiés aux cas suspects, c’est-à-dire présentant des symptômes de la maladie », explique le Dr Lamina Arthur. Avant de conclure de façon rassurante que « cette capacité d’anticipation a permis au pays de détecter de façon précoce la maladie. Mais également d’initier les actions de riposte afin d’endiguer la maladie dans les plus brefs délais ». Si le gouvernement effectue des efforts considérables afin de contenir au mieux la maladie et de l’endiguer, la part de responsabilité des citoyens malgaches n’est pas encore conséquente. Le non-respect du confinement en est une manifestation parfaite. 

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. 260.000cas en europe mais non pas 26.000cas

  2. Voilà que la chine,pays de naissance du coronavirus, qui(inversement)ferme ses frontières!!!.Le gentil est débarassé du virus qui vient embarasser les anciens fervents chretiens (inversement) devenus esclaves du genre! Les fanatiques aussi sont embarassés par le virus! La mondialisation a aussi sa part de responsabilité.365décès en 24h en france, 1696morts sur29115cas. En italie,662décès en 24h,8200morts au total. 4868décès en espagne sur 5600cas,769 décès en 24h.15000 décès en europe sur 26000cas. A new york,385décès en 24h(source cnews). Pour conclure « Aux deux extrèmes,c’est le diable qui mène ». Nous,malagasy.nous maîtriseront ce fléau le 04 avril prochain,c’est sùr. « AZA MATAHOTRA,MINOA FOTSINY IHANY » fa « NY FITIAVANA NO LEHIBE INDRINDRA »! DONNONS-NOUS LES MAINS »

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.