Ministère du Commerce : Un don de cinq tonnes de riz de trois sociétés 

Photo d’archives.

Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat a mobilisé une cinquantaine d’agents pour assurer le ravitaillement en riz des marchés et des commerçants détaillants dans la région d’Analamanga depuis le 26 mars 2020. Cette action entre dans le cadre de l’opération « Tsinjo ». Les six arrondissements de la capitale, ainsi que les communes environnantes, à savoir Alasora, Itaosy, Ilafy, Ambatofotsy, Bongatsara, Ivato, Mahazo, Ambohimangakely, Fenoarivo, Ampitatafika, Tanjombato, et Soavina en sont les bénéficiaires. Des membres du secteur privé ont appuyé l’initiative de ce département ministériel en vue de contribuer à la lutte contre la propagation du coronavirus à Madagascar. 

Renforcement du contrôle. A titre d’illustration, trois sociétés ont fait un don de cinq tonnes de riz. Il s’agit des sociétés Globe, Ts’Art Vintana,et Haojues Motors. Quant à elle, la STAR a offert plus de 3 000 bouteilles d’eau filtrée, et la société Enduma a octroyé quatre machines à coudre servant à confectionner des sacs de riz. D’autres entreprises ont également emboîté leur pas, dans le but d’équiper ces cinquante agents du ministère du Commerce en kits de protection, nécessaire pour accomplir leur mission sur le terrain. En fait, les épiceries sont ravitaillées en riz pour faciliter l’approvisionnement de la population en ce produit de première nécessité, dans le cadre de cette opération « Tsinjo ». Des convois de camions ont ainsi été mobilisés pour assurer le transport de cette denrée alimentaire. Entre temps, ces agents du ministère du Commerce se chargent du renforcement du contrôle des prix des produits de première nécessité ainsi que  des stocks détenus par ces épiceries.   

Numéro indigo payant. Par ailleurs, le ministère de tutelle a remplacé le numéro vert 034 30 812 34 par le numéro indigo 812, uniquement pour recevoir les doléances des consommateurs. C’est une grande première à Madagascar. Ce numéro indigo 812, qui est joignable du lundi au samedi aux heures de bureau, est payant avec un tarif forfaitaire de 100 ariary par appel, selon les explications du ministère en charge du Commerce. 

Navalona R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.