Voyageurs bloqués à Tana : Payer le prix fort pour rejoindre les provinces

Photo : Princy

Le rush dans les gares routières. Bloqués à Antananarivo depuis quinze jours, étudiants et autres voyageurs particuliers sont nombreux à venir dans les gares routières depuis ce matin du 6 avril. Tous veulent prendre les « premières lignes » de taxis-brousse du 7 avril 2020, date annoncée pour le début de la réouverture exceptionnelle de la circulation d’Antananarivo vers les provinces. Après l’annonce par le président de la République, le soir du 5 avril, de cette réouverture exceptionnelle (de trois jours – du 7 au 9 avril inclus) de la circulation vers les destinations hors des zones confinées, les voyageurs se précipitent vers les gares routières où les transporteurs et les autorités en charge du transport essaient de mettre en place une organisation suffisamment efficace pour satisfaire la demande, tout en évitant de propager le coronavirus. 

Quadruple. Devant les guichets des gares routières, les voyageurs se retrouvent perplexes face aux tarifs indiqués pour certaines destinations. Car les places sont chères. Parfois plus du double des tarifs habituels. « Les transporteurs font aussi face à des dépenses spécifiques, outre le fait de subir, comme tout le monde, des pertes et un manque à gagner, faute d’avoir pu travailler pendant deux semaines. Et en plus, on est en train de nous proposer de transporter nettement moins de voyageurs que notre capacité habituelle, distanciation sociale oblige ! De plus, on n’est pas sûr de pouvoir revenir après », justifie ce transporteur assurant la ligne Tana-Antsirabe. Pour rejoindre cette destination, les voyageurs apprennent que le ticket coûte 40 000 ariary, soit quatre fois plus que le tarif habituel. « C’est bien au-dessus de nos moyens, mais il faut bien qu’on rentre. On verra d’ici demain, avant le départ, si ce tarif qui nous a été indiqué sera maintenu. Car d’après ce que nous avons appris, les autorités en charge du transport ne l’ont pas encore validé », témoigne un groupe d’étudiants de Vontovorona, venus à la gare routière ce matin. 

Pour rappel, les taxis-brousse pourront prendre le départ à partir du mardi 7 avril jusqu’au jeudi 9 avril 2020 inclus, de 5h à 11h. Tous les voyageurs devront porter obligatoirement un masque durant le voyage. Chaque véhicule doit être entièrement désinfecté avant d’accueillir des voyageurs à bord, et doit mettre à la disposition de ceux-ci un flacon de gel hydroalcoolique pour se désinfecter les mains. De même, des points d’eau et du savon doivent être à la portée de tous dans les gares routières, lesquelles doivent également être désinfectées. 

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.