CEG et EPP Morarano : L’ONG Mad’H2O vient en aide aux élèves, enseignants et parents

Certains élèves du CEG Morarano passent aussi leur temps libre à s’initier à la fabrication de savon avec leurs enseignants, et contribuent ainsi au développement de la communauté. (crédit photo : Anja)

La reprise de l’école semble être une bonne nouvelle pour les élèves du collège d’enseignement général de Morarano, CEG annexe de celui de Behenjy. En effet, selon la directrice de l’établissement, Marie Francine Raharimalala, il n’y a eu aucun abandon, du moins pour les élèves en classe d’examen, malgré la crise sanitaire que traverse le pays. C’est donc avec une grande volonté de réussir que les élèves de ce collège ont retrouvé leurs bancs de classe. Consciente des efforts fournis par cette communauté pour scolariser ces enfants, l’ONG Mad’H2O et le groupe Gamo Mad’H2O se sont empressés d’apporter leur contribution afin d’aider les habitants de Morarano, lieu où est implantée l’usine de la marque Sainto. Ainsi, hier vendredi 22 mai 2020, l’équipe de l’organisation s’est rendue sur place pour remettre aux élèves, aux enseignants, aux parents ainsi qu’à l’équipe du dispensaire de l’établissement 10 kg de riz, un kilo de sel, un kilo de sucre, du savon et un gel désinfectant par personne.

Responsabilité sociétale ou engagement sociétal ? Peu importe le terme utilisé, le groupe Mad’H2O paraît tellement investi dans cette communauté car depuis dix ans, elle n’a cessé de développer divers projets sur les lieux : mise en place de borne fontaine, construction de salles de classe pour l’établissement, lancement d’une petite entreprise de savonnerie entièrement au profit de l’école, création d’une dentisterie et d’un dispensaire, contribution annuelle dans l’alimentation des enfants, projet de création d’une usine d’extraction d’huiles essentielles et bien d’autres encore. L’engagement de la société a même fait qu’actuellement, de nombreuses personnes travaillant à Morarano sont devenues membres de l’association Mad’H2O.

Enfin, selon les nombreux projets en cours pour développer la commune, la contribution de l’ONG n’est pas près de s’arrêter là, mais « l’aide octroyée hier se destine avant tout aux enfants et aux parents qui rencontrent énormément de difficultés ces derniers temps en raison de la pandémie de Covid-19. Nous espérons qu’avec ces denrées et ces gels, ils pourront mieux préparer les examens », a noté la représentante de l’organisation.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Responsabilité sociétale comprend aussi les externalités environnementales. Les impacts sur les rizières à cause des sources naturelles pour la production d’eau minérale et les résines des conifères mérietent une réflexion.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.