PNUD – Lutte contre le coronavirus : Des intrants de prévention pour les établissements pénitentiaires

Une partie des intrants médicaux et sanitaires remis par le PNUD au ministère de la Justice le 22 mai 2020.

10 000 masques, 200 litres de produits désinfectant pour sol, 500 litres de liquide détergent, 2.000 unités de gels désinfectant pour mains, 3.000 unités de gants en latex, 56 pulvérisateurs, une centaine de distributeurs d’eau et une centaine de seaux. Tels sont en détail, les intrants de prévention et des équipements remis la semaine dernière par le PNUD au ministère de la Justice de Madagascar dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus dans les établissements pénitentiaires. Vendredi dernier 22 mai, Marie Dimond, représentant résident du PNUD à Madagascar a remis officiellement ces dons au ministre de la Justice et Garde des Sceaux, Johnny Richard Andriamahefarivo. Cette dotation « entre dans le cadre de l’appui apporté par le PNUD aux efforts menés par le ministère de la Justice et les juridictions à tous les niveaux en matière de consolidation de l’Etat de droit, d’amélioration du fonctionnement de la chaîne pénale à Madagascar », précise le PNUD. Dans le cadre de ce partenariat, le PNUD, à travers la mise en œuvre du projet de renforcement de l’Etat de Droit, a déjà soutenu diverses séries d’actions de renforcement de capacités au niveau des acteurs de la chaîne pénale. « Face à la pandémie à laquelle tout le pays fait face actuellement, les réalisations et les acquis antérieurs risquent de disparaître si la propagation du Covid-19 n’est pas maîtrisée dans les juridictions et les établissements pénitentiaires. Les matériels et produits bénéficieront aux personnels de ces juridictions et établissements pénitentiaires, ainsi que des détenus dans les prisons, contribuant ainsi au maintien d’un fonctionnement normal de la justice et au renforcement de l’Etat de droit dans un contexte particulier, et difficile dominé par un ennemi invisible qu’est le coronavirus », souligne Marie Dimond.

Outre son appui au profit des établissements pénitentiaires, le PNUD fait également partie des partenaires qui accompagnent la mise en œuvre du plan d’urgence sociale « Tosika Fameno » en soutenant 13.000 familles vulnérables. S’y ajoutent, d’une part, la dotation en matériels informatiques et de visioconférence au profit du Centre de Commandement Opérationnel (CCO) Covid-19, et d’autre part le soutien aux cinq hubs régionaux à Toamasina, Fianarantsoa, Toliara, Mahajanga et Antsiranana, ainsi que la connectivité pour les institutions clés.

Recueillis par Hanitra R. 

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.