Arriéré de paiement des bourses d’études : La responsabilité incombe aux responsables des universités

L’on attend des responsables de l’université de Toamasina des explications sur la situation.

Des étudiants de l’université de Toamasina se sont manifestés hier en revendiquant le paiement de leurs bourses d’études.

« Payez nos cinq mois de bourses d’études. Nous avons faim. Faites nous bénéficier du Tosika Fameno, du Vatsy Tsinjo et du CVO ». C’est ce qu’on a pu lire sur les banderoles brandies par des étudiants de l’université de Barikadimy dans la matinée d’hier. Des revendications « légitimes » selon les universitaires étant donné que « les étudiants de l’université d’Antananarivo ont déjà bénéficié de leurs bourses d’étude et des « vatsy » de la part de l’Etat ». La manifestation serait également une interpellation à l’endroit du gouvernement sur une « différence de traitement » entre les étudiants malgaches. Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, pour sa part, a publié un communiqué faisant état de la situation relative aux bourses d’études d’un côté, mais également de l’organisation des distributions des « vatsy pour les étudiants », de l’autre. Dans son communiqué, le ministère de tutelle d’expliquer que « le transfert des subventions pour paiement des bourses d’études a été effectué le 16 décembre 2019 dernier pour le cas particulier de l’Université de Toamasina ». Le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique également de préciser que « les deux ministères de tutelle ont rempli leur part de responsabilité puisque le transfert a été fait en bonne et due forme ». Le ministère de renchérir que « compte tenu de la situation actuelle, l’université de Toamasina est mieux placée pour expliquer ce retard de paiement des bourses d’études ».

Vatsy. Devant la situation qui prévaut actuellement dans la capitale du Betsimisaraka, la responsabilité incomberait donc aux responsables de ladite université. Une source d’avancer une éventuelle explication à la situation. « Si le transfert a été effectué, la priorisation de l’engagement pourrait expliquer l’arriéré de paiement des bourses d’études pour le cas de Toamasina. En effet, compte tenu de la limitation des engagements, fixée par l’Etat, les responsables des organismes publics sont contraints de prioriser leurs dépenses. Du coup, il se pourrait facilement que le paiement des bourses d’études soit relégué à la dernière place des priorités des universités », note notre source. Pour en revenir au communiqué émanant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, « la distribution des vatsy pour les étudiants a débuté à Antananarivo et se fera également auprès des autres universités du pays».

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Quelques réflexions d un simple travailleur non universitaire.
    Les universités sont au service des étudiants et non l inverse …. Les lignes de crédit ne sont pas interchangeables ce qui est versé pour les bourses ne peux pas être affecté à une autre dépense. ….
    Mettons les choses dans l ordre, si les bourses étaient payées les vatsy ne seraient pas nécessaires. ….

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.