SIRAMA : Des employés viennent à Tana pour déposer une requête

(Crédit photo : Princy)

La situation ne serait pas au beau fixe au sein de la SIRAMA de Brickaville et de Nosy-Be selon les témoignages des cinq employés de la société venus à Antananarivo. « Les retraités de la société n’ont pas eu droit à leurs pensions de retraite, la discussion avec l’administration locale est très compliquée et certains employés ne bénéficient pas de remboursement des frais médicaux », a indiqué Pascal Besinoa, un des cinq employés de SIRAMA qui se sont rendus dans la Capitale pour se plaindre auprès de la direction centrale de société sucrière. « Beaucoup d’entre nous ont déjà envoyé des plaintes ici à Antananarivo mais nous n’avons reçu aucune réponse jusqu’à l’heure actuelle. C’est pour cette raison que nous avons décidé de venir nous-mêmes pour remettre en mains-propre à l’administration centrale nos requêtes concernant la gestion de la SIRAMA», ont-ils affirmé. Aussi, selon les dires d’Edmond Rasolofo, Tina Alain Michelson, Pascal Besinoa, Letoandro Sylvain et Velonjara Valère qui viennent de la SIRAMA Brickaville et Nosy-Be, ils vont entamer une grève si aucune solution n’est proposée jusqu’à la semaine prochaine. Pour eux, c’est le moment opportun pour lancer un nouvel appel d’offre, afin de remettre la SIRAMA sur les rails. Notons toutefois que, cette société vient de renaître de ses cendres après avoir traversé plusieurs périodes tumultueuses ponctuées de fermeture et de réouverture.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.