Malnutrition chronique dans le Sud : 6 millions de dollars remis par la Corée du Sud


51.000 personnes bénéficieront directement du financement remis par la Corée du Sud, à travers des actions menées par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) pour lutter contre la malnutrition chronique dans le Sud de Madagascar. Ce projet bénéficie du soutien financier de six millions de dollars, remis par la République de Corée du sud, à travers l’agence coréenne de coopération internationale (KOICA) au PAM. Une contribution qui permettra de fournir un appui nutritionnel à 51.000 personnes dans les communes d’Itampolo et de Fotadrevo, district d’Ampanihy, dans le Sud de Madagascar.  Ce soutien permet au PAM de mettre en place un projet de prévention du retard de croissance, par l’approche « MIARO », dans ces deux communes touchées par l’insécurité alimentaire et la malnutrition. Rappelons que l’approche MIARO vise à prévenir la malnutrition chez les femmes enceintes et allaitantes ,et les enfants de 6 à 23 mois, en ciblant les mille premiers jours, en augmentant leur accès à des aliments nutritifs adaptés à leurs besoins. Ce projet vise à améliorer les pratiques alimentaires des nourrissons et des jeunes enfants, à réduire la prévalence de la malnutrition chronique, et à promouvoir l’utilisation et l’accessibilité des aliments nutritifs au niveau local.

Il comprendra plusieurs volets, dont notamment les distributions de compléments alimentaires ; la communication pour le changement social et comportemental ; les conseils nutritionnels communautaires ; le volet cantine scolaire et enfin, le volet jardins scolaires et jardins communautaires.

Le projet sera mis en œuvre sous la coordination de l’Office National de Nutrition (ONN) en collaboration avec plusieurs ministères (ministère de la Santé publique, ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement technique et professionnel) , ainsi que les agences du Système des Nations Unies (FAO, OMS, UNFPA) et les ONG locales et internationales.

La mise en œuvre de ce projet fait l’objet d’une convention d’une durée de cinq ans (2020-2024), dont la signature a eu lieu hier, au ministère des Affaires Étrangères (MAE) à Anosy, en présence du ministre des Affaires étrangères, le Dr Tehindrazanarivelo Djacoba, de l’Ambassadeur de la République de Corée du Sud à Madagascar, Lim Sang-Woo, et du représentant du PAM à Madagascar, Moumini Ouedraogo.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Ca me fait rire nos ancêtres a voulu l’indépendance mais il est ou l’indépendance après 60 ans c’est tjr les autres pays qui nous aident pour tout nous sommes incapable de subvenir à nos besoins.si le pays était mieux géré par des gens qui ne pensent pas qu’à eux-mêmes nous sommes capables de subvenir à nos besoins. Instorer les taxes correctement et surveillés les travailleurs d etat qui prend l’argent que les gens payent quant ils vont au bureau mais ceux qui semblent impossible pour les pays africains. je voudrais dire par la utilisons les ressource qu on a intelligemment . Que l’état s’investit pour les enfants,écoles ,sports,les hôpitaux, tourisme ….
    Et faire des efforts pour l’électricité et l’eau potable avec tt l argent que les autres pays donnent chaque année depuis des années nous ne serons pas la ou nous en sommes. Ils faut voir la chine y a 20 ans et maintenant la réussite c’est l’école et travaille acharné les routes sans dictature c’est mieux évidemment.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.