Lémuriens de Madagascar : 33 espèces sur 107 au bord de l’extinction

Les Sifaka sont au bord de l’extinction d’après l’UICN.

L’UICN ou Union Internationale pour la Conservation de la Nature a fait une mise à jour de sa liste rouge des espèces menacées. Et les résultats font froid dans le dos. Dans un communiqué en date du 9 juillet dernier, l’UICN fait savoir que « sur les 120.372 espèces évaluées dans le monde, 32.441 sont menacées d’extinction dont les lémuriens de Madagascar ». Selon la mise à jour, près d’un tiers de toutes les espèces, 31% sont désormais en danger critique d’extinction. Un taux représentant 33 espèces de lémuriens si l’on se réfère toujours à la liste rouge. Le document de faire également savoir que 98% d’entre elles, soit 103 espèces sur les 107 survivantes sont « menacées d’extinction ». L’exemple du Sifaka de Verreaux et du Lémur de souris de Madame Berth, le plus petit primate du monde comme étant menacé d’extinction a été pris dans le communiqué du UICN. Par ailleurs, 13 autres espèces de lémuriens de la Grande île ont été « placées dans des catégories de menace plus élevées en raison de l’intensification des pressions anthropiques ». Divers facteurs ont été avancés pour expliquer le déclin substantiel de ces espèces endémiques du pays. Entre autres, la déforestation, l’agriculture sur brûlis, l’exploitation des ressources forestières pour la fabrication de charbon de bois et la chasse à Madagascar.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. nous devons trouver le moyen de se sortir le peuple de l’ignorance, cet outil monstrueusement utilisé par les pays riches pour mieux encore s’enrichir et utilisés par les malgaches eux mêmes pour se faire du fric: c’est la loi de la vie! Le pire c’est que l’on force le peuple à être de simples consuméristes idiots qui courent vers les inutilités commerciales: par exemple, est-ce utile pour les villageois d’avoir un phone portable ou cultiver des plantes vivrières? C’est sûre, il faut changer de pardigme

  2. Solutions sur l’énergie. Sinon adieu l’habitat. Ce n’est pas à petit coup de foyer amélioré et recyclage de biomasse. Il faut carrément changer de paradigme.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.