Nouveau centre de traitement Covid-19 : Colère et inquiétude des riverains

Le Lycée Technique Alarobia va bientôt prendre en charge les malades du covid-19.

La mise en place des centres de traitement de covid-19 auprès des quartiers provoque la crainte de nombreux Tananariviens. Une peur légitime vu le manque de communication autour des décisions gouvernementales et de la facilité de propagation de la maladie.

« Je suis cerné par les cas de covid-19, depuis 15 jours une petite clinique en plein centre-ville de Tananarive reçoit tous les jours des malades en état grave ». Publication d’un internaute malagasy sur le réseau social Facebook pour faire état de la peur des Tananariviens vis-à-vis de la mise en place des centres de traitements des malades du Covid-19 dans les quartiers de la Capitale. Les centres de traitement en question sont en effet, éparpillés dans les quartiers de la Ville des Mille. Des initiatives motivées par le renforcement de la capacité d’accueil du système de santé publique dans la lutte contre l’épidémie de Covid-19 selon les responsables étatiques. Et dans cette optique, l’Etat se projetterait de mettre en place d’autres centres de traitement de covid-19 dans tout Tana. L’ouverture prochainement desdits centres au Lycée Technique et Professionnel d’Alarobia et au Palais des Sports Annexe Mahamasina a d’ailleurs, été avancé par le président de la république lors de l’inauguration du centre de traitement covid-19 auprès du centre de commandement opérationnel (CCO) Ivato, hier. Ce qui suscite de vives réactions chez les Tananariviens qui ne comprennent pas le choix du gouvernement de « faire rapprocher les cas positifs présentant des formes graves de la population » avec les risques que cela implique. « Est- ce normal qu’une petite clinique puisse recevoir chaque jour son lot de malades graves ? Ne serait-il pas normal que ces genres de malades soient gérés dans des hôpitaux loin des habitations ? », s’est demandé l’internaute auteur de la publication.

Alarobia. L’étonnement de la population d’Ivandry et d’Alarobia a suscité de vives réactions dans les réseaux sociaux. De farouches partisans du pouvoir y ont trouvé une opportunité de pointer du doigt leurs éternels opposants. Certains ont même cité le parti HVM comme « cerveau » de l’initiative de la population qualifiée de « opposition aveugle aux décisions des dirigeants actuels ». Joint au téléphone, Velo Ghislain, journaliste d’un organe- frère et non moins habitant d’Ivandry a donné une autre version des faits. « L’information selon laquelle le Lycée Technique et Professionnel d’Alarobia sera transformé en centre de traitement des malades du covid-19 a circulé depuis presque une semaine dans notre quartier. Un groupe de fokonolona a donc voulu en avoir le cœur net et a décidé de s’entretenir avec le président du Fokontany pour lui demander des informations sur quelques points. Entre autres : la sécurisation du site pour éviter la propagation de la maladie et l’infection des habitants du quartier, la limitation de l’accès au site et d’une éventuelle fuite des malades… Bref, les questions étaient surtout axées sur la sécurisation du quartier ». Ce à quoi le président du fokontany n’aurait pu répondre d’après notre interlocuteur. Si l’idée de renforcer la capacité d’accueil du système de santé dans la lutte contre le Covid-19 est une initiative louable, prendre les mesures afin de limiter autant que possible les risques est vivement recommandé.

Jose Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

2 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Ce n’est pas la gravité de l’état d’un malade qui augmente le risque de contagion. Un porteur sain ne présentant pas de symptôme est tout aussi contagieux qu’un malade en état grave. Il faut donc respecter les gestes barrières, et sortir de chez soi qu’en cas de nécessité réelle quel que soit le quartier de la ville.
    Des centres d’accueil de proximité faciliteront la prise en charge et l’isolement des malades rapidement. Sinon personne ne voudra être envoyé dans des centres à 20km; les malades resteront chez eux sans se déclarer et contamineront leurs proches. Ca sera bien pire.

  2. Bravo pour la solidarité des Malgaches il faut bien soigner les malades. Si vous etes riverains respectez les gestes barrières et il n y à pas de problème. Le corona se soigne la bêtise et même la connerie de cet internaute est congénitale. …

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.