Crise sanitaire : Le manque d’aide financière cité par 20% des ménages

Cela fait cinq mois maintenant que la crise sanitaire due au Coronavirus met à mal la société malgache. Selon les dernières enquêtes menées par l’Institut national de la Statistique (Instat) auprès de 1 240 ménages du pays durant la première moitié du mois de juin 2020, 80 % des ménages sont satisfaits des mesures prises par le gouvernement dans la gestion de cette crise. Pour les 20 % qui ne sont pas convaincus, c’est l’absence d’aide financière, le plus souvent, qui est le plus évoquée. Et ce sont les habitants des zones rurales qui regroupent le plus de non satisfaits.

En effet, la situation est très difficile pour tout le monde, ici comme ailleurs. Si dans les pays économiquement avancés comme le Québec, depuis le début de cette crise sanitaire mondiale, les travailleurs qui ont dû cesser leurs activités professionnelles reçoivent une aide d’un montant de 2 000 dollars toutes les deux semaines ; le gouvernement malgache n’est pas en mesure d’offrir une telle aide pour la simple raison que le budget alloué aux aides sociales est loin d’être suffisant. Ce qui n’a pourtant pas empêché l’Etat de faire de son mieux pour aider les plus touchés, notamment avec les « Tosika Fameno », « Vatsy Tsinjo » et autres dénominations. Des aides plus que nécessaires à en juger les longues files d’attente lors de la distribution de ces denrées alimentaires et PPN. Malheureusement, pour les ménages dont le niveau de vie est jugé moyen, le soutien est quasi inexistant. Ce qui est problématique car ces personnes dépourvues de leur gagne-pain, deviennent tout aussi vulnérables. Aussi, ils doivent trouver d’autres moyens de survivre à cette crise, ce qui n’est pas une mince affaire vu que les entreprises ne recrutent pas actuellement. Au contraire, elles se défont de certains de leurs employés.

L’image du serpent qui se mord la queue trouve alors tout son sens. Pour endiguer la pandémie, il faut rester chez soi et augmenter ses défenses immunitaires notamment en se nourrissant convenablement. Or, avec des moyens financiers limités, il est difficile de s’approvisionner. Aussi, certaines personnes se retrouvent sans arme face au Covid-19.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Manque d’aides pourtant je lis plus haut d’aide de 9.000.000€ et beaucoup de millions de dollars arrivés : ou sont finis ??

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.