MNP-Fondation Axian : Pour la restauration du Parc National de Ranomafana

Rétablir les habitats dégradés dans les zones Analavaky, Andrekitsatoka et Antanivinidy, en vue d’atteindre l’état de conservation exigé par la Convention du patrimoine mondial de l’UNESCO, tel est l’objectif de la convention cadre et d’une convention spécifique signées entre Madagascar National Park et la Fondation Axian le 20 juillet dernier. Une démarche qui s’inscrit comme étant « un partenariat devant permettre de préserver un patrimoine mondial et de répondre aux enjeux de développement durable ». L’initiative entend donc « apporter des sources de revenus complémentaires et à renforcer les compétences des populations riveraines ». Et se veut être une contribution majeure dans le processus de développement social et économique des populations locales. Ce, en prévoyant « une augmentation d’environ 18% du revenu annuel pour les participants au projet ». Les femmes et les jeunes sont ainsi priorisés dans les activités de restauration, suivi et entretien des 100 ha de forêts entrant dans le cadre du projet. Une approche qui cadre bien avec « la dynamique de MNP à toujours mieux intégrer et proposer des solutions alternatives aux riverains ».

Valeur. Les forêts humides de l’Atsinanana sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO. Leurs valeurs universelles exceptionnelles font leur renommée au niveau international. Ce qui ne les empêche pas d’être classées dans la liste du patrimoine mondial en péril depuis l’année 2010 à cause de la déforestation et des exploitations abusives des ressources forestières. Outre leurs valeurs universelles, les forêts humides de l’Atsinanana « rendent aux riverains des services écosystémiques cruciaux en plus de sa méga-diversité. Ces sites sont également une source de revenus pour les communautés à travers des activités de conservation et écotouristiques ». Via la convention signée le 20 juillet dernier, un programme de restauration écologique du parc national de Ranomafana va être mis en œuvre. Une initiative qui s’accorde au défi lancé par l’Etat Malgache de reverdir le pays.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire