PAM : Premier vol pour personnels humanitaires


Des personnels humanitaires à leur arrivée, hier.

Le premier vol pour personnels humanitaires (travailleurs humanitaires et intervenants sanitaires) affrété par le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a atterri mardi dernier à Antananarivo, en provenance de Johannesburg. D’autres suivront puisque ces vols pour personnels humanitaires et cargo léger auront lieu tous les mardis et jeudis de ce mois de juillet et du mois d’août. Le PAM a mis en place ces vols pour soutenir les agences des Nations Unies, les organisations non gouvernementales et la communauté des diplomates et partenaires. Il organise ces vols en sa qualité de chef de file mondial de la logistique humanitaire. « Le PAM est en première ligne pour fournir des services de transport aérien essentiels afin de garantir que la communauté humanitaire et le personnel médical aient accès aux pays, dont Madagascar, si le gouvernement et la population ont besoin de leur appui », souligne Moumini Ouedraogo, représentant du PAM à Madagascar.

Autorisations. Pour Madagascar, le PAM a pris toutes les mesures possibles pour obtenir à temps les autorisations pour ces vols, en travaillant avec les autorités concernées telles que le ministère de la Santé publique ; celui de la Sécurité publique ; celui des Transports et du Tourisme, ainsi que le Bureau National de Gestion des Risques et Catastrophes (BNGRC) et l’Aviation Civile de Madagascar (ACM), en respectant les mesures de protection sanitaires nationales.

Rappelons que depuis fin janvier, plus de 135 cargos humanitaires et médicaux comprenant des équipements de protection individuelle (EPI), des respirateurs et des trousses de secours d’urgence, ont été envoyés dans 91 pays pour soutenir les gouvernements et partenaires dans leur réponse au Covid-19. A la mi-avril, le PAM a organisé plus de 20 vols depuis Addis-Abeba vers 52 pays d’Afrique, dont Madagascar, pour l’envoi de plus d’un million de kits de test ; 5,4 millions de masques et des centaines de milliers d’articles de protection.

Recueillis par Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

5 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    N’importe quoi 😶
    Mbola tsy ampy fiparitahany aretina ao Madagascar

  2. Le mécanisme des aides internationales n’est pas flexible. Si on refuse les « experts », pas d’aide. Si les fonds sont directement gerés par des experts qui coûtent des milliers de dollars par mois, c’est la règle. Pas de risque de détournement des fonds (exemple pour les enfants détourné par un sénateur). Alors tant qu’on reçoit des aides, on accepte les conditions. Mahamenatra.

  3. Et on a les moyens humains nationaux pour ce faire, ne seraient ce que les étudiants « confinés », se plaignant à ne rien faire actuellement, attendant qu’on les soutiennent en tout…
    On affecte le financement nécessaire (c’est faisable comme les différents Centres qu’on a montés : civils, militaires etc, et aussi les Tosika fameno gratuits…)
    à la formation, et on les envoie,
    volontairement ou non, à ces missions humanitaires dans tout le territoire. Tous les pays le font,
    car c’est la
     » guerre », malgré les prévisibles « observations » des observateurs des « droits » divers et imaginables!!!

  4. OUi pour les Cargos des ÉQUIPEMENTS MÉDICAUX, mais
    beaucoup de réticences, pour ne pas dire
    NON pour les Cargos humains,
    qui apporteront, malgré toutes les précautions , comme dit le Représentant Pam ( se présentant comme financier, avec leur argent !!!)

    la maladie de leurs propres pays d’origine.

    Ce n’est pas pour rien que TOUS LES PAYS DU MONDE se méfient de l’entrée de tous  » étrangers », voir la France (Madagascar dans la liste des 16 pays à risque pour elle – au contraire de la Belgique , avec des milliers de morts par exemple -) ,
    la Grande Bretagne, les USA, l’Europe en général etc etc.
    Mieux vaut faire pareil , et comme tous, en ce temps de GUERRE SANITAIRE !!!
    « Ny nenina tsy eo aloha, fa aorina handatsa ».

  5. · Edit

    Je ne comprends plus rien.
    .
    L’Afrique du Sud et Johannesburg sont gravement touché par le covid19.
    .
    a- On laisse venir des travailleurs de Johannesburg pour sauver Madagascar. Merci
    b- Nos pilotes d’avion qui doivent aller chercher nos compatriotes nécessitent des formalités impressionnantes d’après notre ministre (jusqu’à la présidence ?????), ouf
    .
    Pour la santé, je ne suis pas médecin, mais un avis médical avec 3 et 4 contrôles médicaux doivent suffire.
    On alourdit des travaux inutiles nos QUATRES ministères, même le président, c’est la santé mais pas une affaire d’espionnage ???
    Mais on a un chef qui est maître de tout. On le respecte.
    .
    Les gens qui entrent peuvent importer la maladie à Madagascar: Visa + 5 contrôles médicaux par nos médecins + Tests à l’aéroport
    .
    Les gens qui sortent peuvent exporter la maladie, Dans d’autre pays, c’est le pays d’accueil qui exige un test sur place à l’arrivée, Eh oui, ils sont financés par l’OMS.
    .
    Bonne santé à tous
    Rakoto de Montpellier

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.