PPN pour 200 000 foyers de Tanà : 1ère vague de distribution au stade des Cheminots Antanimena

Annoncée par le gouvernement sur la chaîne nationale, la distribution des aides de l’Etat pour la population, appelée « Sosialim-bahoaka », a débuté le samedi 01 août au stade des cheminots Antanimena.

En ces temps de crise sanitaire, la population vit des moments très difficiles. De nombreux ménages peinent à trouver de quoi se nourrir en raison de la suspension temporaire de presque toutes les activités professionnelles. Conscients de la situation, le Président de la République et son équipe ont mis au point plusieurs dispositifs pour venir en aide aux plus vulnérables depuis le mois de mars. Ainsi, après les « Vatsy Tsinjo », les « Tosika Fameno », l’Etat a lancé l’action « Sosialim-bahoaka » durant cette deuxième phase du confinement. Ce sont près de 2 000 ménages issus de trois arrondissements de la capitale qui ont pu profiter chacun d’un sac de riz et d’un carton de produits de première nécessité, samedi dernier au stade des cheminots à Soarano-Antanimena. Une aide bien accueillie à en juger par les sourires affichés sur les visages des personnes venues sur les lieux. En tout, l’Etat prévoit d’atteindre plus de 200 000 foyers dans les six arrondissements d’Antananarivo.

Deux types d’aide. Rappelons que « Tsena Sosialim-bahoaka », une autre initiative de l’Etat, a déjà été mise en place au mois de juillet. Cet autre dispositif fonctionne d’une autre manière. Des tickets sont distribués aux bénéficiaires dans chaque Fokontany. Des tickets qui permettent de récupérer auprès des épiciers partenaires du programme les PPN offerts par l’Etat. A noter que ces deux aides vont encore se poursuivre à Antananarivo et dans les autres régions touchées par le Covid-19 durant les prochaines semaines, car beaucoup sont encore dans le besoin actuellement. D’ailleurs, un budget de 20 millions de dollars aurait été alloué pour ces aides sociales selon les explications du Président de la République.

Sécurité optimale. Par ailleurs, il convient de préciser que la distribution se passe sous la haute surveillance des autorités (gendarmerie nationale, police nationale, etc.). Le but étant de faire respecter les gestes-barrière et éviter les attroupements comme lors des premières vagues de distribution au mois de mars et mai de cette année. Durant ce lancement, le Président de la République, le Premier ministre, le maire de la ville d’Antananarivo et le gouverneur d’Analamanga ont fait le déplacement. Moment qui a permis au Chef de l’Etat de rassurer la population tout en rappelant l’importance du respect des gestes-barrière dans cette lutte contre le Coronavirus.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.