Dépistage de la Covid-19 : Interdiction pour les laboratoires privés

(Photo d’archives)

Dans un communiqué, le ministère de la Santé publique fait savoir que le dépistage de la Covid-19 dans les laboratoires et cliniques privés n’est pas autorisé. Ceci fait suite à la découverte que certains cliniques et hôpitaux privés proposent des tests de dépistage à leurs patients ces derniers temps. 

Aucun  laboratoire outre ceux autorisés par le ministère de la Santé publique ne peut proposer de test de dépistage de la maladie de coronavirus. « Toute transgression à cette disposition est passible de sanctions, voire aboutir à la fermeture de l’établissement » prévient le ministère de la Santé publique dans un communiqué publié il y a deux jours. Une disposition sujette à polémique au niveau de l’opinion publique. De nombreuses personnes sont indignées par cette règle, jugeant que les longues files d’attente dans les centres de dépistage habituels représentent des freins pour une partie de la population. Un des points qui font que beaucoup sont réticents à l’idée de se faire dépister. Or, les tests de dépistage figureraient parmi les mesures nécessaires pour maîtriser la propagation de cette maladie. 

TDR et PCR. En outre, les donations continuent dans les diverses communes du pays, des lots de Tests de diagnostic rapide (TDR) sont remis au niveau des Fokontany par différentes entreprises privées dans le cadre de leur responsabilité sociétale. De plus, « le TDR peut être utilisé par presque tout le monde » selon le président du syndicat des paramédicaux.  Contrairement au PCR (Polymerase Chain Reaction), ce type de test nécessite une analyse en laboratoire des éléments prélevés chez la personne. Peut-être que le ministère de la Santé publique a oublié de préciser dans son communiqué la différence entre les deux types de tests et que cette disposition concerne surtout le dépistage par PCR et GeneXpert et non le test de diagnostic rapide. 

Problème de moyens ? Pour l’heure, malgré les importations importantes de consommables médicaux, le nombre de tests à disposition reste insuffisant par rapport au nombre d’habitants. Une situation qui n’a pas connu de grands changements depuis l’arrivée de l’épidémie au mois de mars jusqu’à aujourd’hui. Les tests sont encore majoritairement réservés aux cas symptomatiques dans les centres de dépistage. Néanmoins, ces dernières semaines, des nouveaux centres de dépistage utilisant les deux technologies : GeneXpert et PCR ; sont sur le point de voir le jour. Ce qui devrait permettre d’accroître grandement le nombre de tests effectués au quotidien pour obtenir un meilleur aperçu de l’étendue de cette épidémie de Covid-19 à Madagascar. 

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

4 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    le covid19 est un coup d’état mondial contre les états….avec Bill Gates aux commandes….ne trouvez-vous pas étrange que ce milliardaire qui désire réduire fortement la population mondiale s’investisse tant pour  »sauver » les non-malades par un vaccin ????

  2. · Edit

    Wu Zunyou : Le nouveau vaccin contre la pneumonie de la couronne ne deviendra peut-être pas nécessairement un « laissez-passer immunitaire »
    Le nouveau vaccin contre la pneumonie couronne ne peut pas nécessairement devenir la « maladie du passage immunitaire » humaine, le vaccin devrait être appliqué à la fin de cette année ne devrait pas être un problème. » Wu Zunyou, épidémiologiste en chef au China Center for Disease Control and Prevention, a déclaré dans une interview exclusive avec Zhongqing Daily.
    « Le nouveau virus de la pneumonie de la couronne a peut-être changé la façon dont les gens travaillent et vivent. Wu a dit que si les humains peuvent trouver un vaccin efficace.
    Mais il souligne que sans vaccin, le problème peut être résolu une fois pour toutes. « En fait, le problème des vaccins est très complexe. Comme je suis devenu plus conscient du nouveau coronavirus, je me sentais moins optimiste que je l’étais au début. « 

  3. · Edit

    Wu Zunyou :
    “ Le nouveau vaccin contre la pneumonie de la couronne ne deviendra peut-être pas nécessairement un « laissez-passer immunitaire »
    Le nouveau vaccin contre la pneumonie couronne ne peut pas nécessairement devenir la « maladie du passage immunitaire » humaine, le vaccin devrait être appliqué à la fin de cette année ne devrait pas être un problème. »
    Wu Zunyou, épidémiologiste en chef au China Center for Disease Control and Prevention, a déclaré dans une interview exclusive avec Zhongqing Daily.
    « Le nouveau virus de la pneumonie de la couronne a peut-être changé la façon dont les gens travaillent et vivent. Wu a dit que si les humains peuvent trouver un vaccin efficace.
    Mais il souligne que sans vaccin, le problème peut être résolu une fois pour toutes. « En fait, le problème des vaccins est très complexe” Comme je suis devenu plus conscient du nouveau coronavirus, je me sentais moins optimiste que je l’étais au début. « 

  4. · Edit

    En plus du dépistage illégale, douteux, …
    .
    Il est plus important de contrôler la pratique illégale de la médecine:
    – donner des faux conseils (des profiteurs économiques, charlatans)
    – proposer des médicaments non validé par l’organisme officiel (académie de pharrma,…)
    Tout cela induit des faux espoirs aux malades.
    .
    C’est hallucinant de voir certaines émissions à la TV de Madagascar.
    Il y a l’empirisme, mais pour une maladie grave, ça ne marche pas. vous allez mourir.
    Quand on a une maladie grave, mortel, il est conseiller de consulter un docteur.
    .
    J’e vous invite à regarder l’émission de Real TV, invité du jour du 04 août 2020,
    Dr J. RANDRIAMIARISOA, un vrai scientifique qui explique et dit la vérité sur le covid-19
    Sa phrase clé: il n’y a aucun médicament et vaccin DANS LE MONDE contre le covid-19
    Libre à chacun de croire à son explication.
    .
    Bonne santé à tous
    Rakoto de Montpellier

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.