UNICEF : Continuité des services de santé

Le Coronavirus a secoué les services de santé et a réduit l’attention et le soutien aux services de santé de base. A Madagascar comme ailleurs, les interventions restent concentrées sur la réponse au Covid-19. Dans les pays dont les systèmes de santé sont déjà fragiles, la pandémie perturbe les chaînes d’approvisionnement de fournitures médicales et exerce une pression sur les ressources financières et humaines. Les confinements, les couvre-feux, l’interruption des transports et la crainte permanente des communautés de se faire infecter font baisser les taux de fréquentation des centres de santé. Or, à Madagascar comme ailleurs, les enfants sont touchés le plus souvent par d’autres maladies familières (diarrhée, infections respiratoires, paludisme, rougeole…) que par le Covid-19. C’est dans ce contexte que l’UNICEF continue d’apporter son appui au ministère de la Santé publique pour poursuivre les services de santé en lien avec l’enfant et les femmes. Ainsi, 7 746 820 doses de vaccins ont été acheminées pour couvrir les besoins en vaccination de routine dans les cinq prochains mois ; 675 000 nouveau-nés bénéficieront de soins ombilicaux (dotation en chlorhexidine) ; plus de 80 formations sanitaires sont dotées en matériels, équipements et médicaments pour
prendre en charge 30 000 femmes enceintes pour leurs consultations pré et postnatales, et
l’accouchement ainsi qu’assurer la santé de 15 000 adolescents. Des médicaments ont été
acheminés pour couvrir la prise en charge de 28 000 cas d’infection respiratoire aiguë, de 40 000 cas de diarrhée et de 50 000 cas de paludisme des enfants de moins de 5 ans au niveau des CSB.

Ces dotations entrent dans le cadre de la mise en œuvre du plan de continuité des services en Santé Maternelle, Néonatale, Infantile, Adolescent et Nutrition (SMNIA-N), particulièrement pour les plus vulnérables dans 49 districts prioritaires, d’août 2020 à janvier 2021 en mobilisant plus de 2 millions de dollars. Les enfants de moins de 5 ans seront encore plus ciblés dans les 8 districts d’Anosy, Androy et Betsiboka. Des équipements de protection individuelle (EPI) (masque, blouse, gants, calots, surblouses en plastique) d’une valeur totale de plus de 375 000 dollars sont également remis au ministère de la Santé pour équiper les agents de santé dans la continuité des services de vaccination dans les 4 régions (Analamanga, Atsinanana, Alaotra Mangoro et Analanjirofo) dans le contexte Covid-19.

Recueillis par Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.