Faritra Atsimo Andrefana : Développement, lutte contre le Coronavirus et contre l’insécurité galopante

Le gouverneur Edally et le Centre Régional de Commandement opérationnel (CRCO) l’entourant.

Satisfaction du gouverneur, Tovondrainy Edally, par rapport au travail accompli lors du troisième trimestre : des routes, des ponts, mais aussi lutte contre l’insécurité et le Coronavirus en même temps.

Le gouverneur de la région Atsimo Andrefana, Tovondrainy Edally, avait fort à faire depuis la mi-août, lorsque le nombre de patients atteints gravement par la Covid-19 a dépassé les prévisions. Les responsables de la santé publique ne s’alarment pas pour autant. Les techniciens savaient que le nombre de tests avait augmenté, le nombre de cas allait donc forcément augmenter lui aussi. Les trois CSBII venant s’ajouter aux deux hôpitaux existants, ont permis de faire face à l’accroissement inévitable du nombre de cas. Cependant, le gouverneur avait commandé le nécessaire pour parer à la propagation de la pandémie. Une commande qui fut acceptée par le président de la République Andry Rajoelina et livrée quelques jours après. Fort heureusement, avant que la commande ne soit arrivée, le nombre de cas graves avait diminué petit à petit. Le 21 août, la directrice de santé de la région avait annoncé : « cinq autres CSBII sont équipés de matériels et stocks de médicaments pour accueillir les malades, ce qui fait au total huit CSBII opérationnels dans la Cité du Soleil. Les huit autres districts recevront leurs parts ».

Le gouverneur contrôle et suit également de près la réalisation, sur la RN9, du plus long pont de Madagascar (900 m) qui enjambe la rivière Bevoay, près de Manja, qui mène vers Morondava. En passant par Morombe, il a posté des sections des forces de l’ordre partout où les voleurs de zébus sont susceptibles de tendre des embuscades, tout en portant des améliorations au Dinabe (convention entre communautés) pour être plus efficace.

« A une cinquantaine de kilomètres de Toliara, sur la RN7 qui mène à Tana, la commune rurale d’Andranovory n’a jamais bénéficié d’eau potable. Ce sera bientôt le cas », rassure le gouverneur. De l’autre côté de Sakaraha, vers le District d’Ankazoabo, le pont d’Antaralava sera réhabilité d’ici trois mois. Le bac Fiavota va également reprendra de nouveau du service entre Toliara et Anakao, ainsi que les quatre autres communes rurales, partenaires du Sud. Plusieurs routes intercommunales seront elles aussi bientôt achevées, ainsi que celle qui mène au gouvernorat. Le gouverneur tient au développement de cette région qui l’a vue naître, et pour laquelle il a été désigné par le président de la République.

Charles RAZA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.