Route Nationale N°7 : Plus de deux milliers de personnes ont quitté Tanà hier

La reprise semble être bien partie pour la route nationale numéro 7.

Comme annoncé par le président de la République lors de son adresse à la nation le 6 septembre dernier, la reprise des activités dans le domaine des transports publics nationaux et régionaux s’est faite hier pour les coopératives assurant la desserte sur la route nationale numéro 7.

Selon les données recueillies auprès de la vice-présidence de la gare routière Fasan’ny Karana, « 33 coopératives, 153 véhicules et 2 601 personnes ont quitté la capitale malgache pour la route nationale numéro 7 hier ». Un retour aux activités tant attendu aussi bien par les transporteurs que par les voyageurs dont ceux répertoriés ont pris les destinations : Toliara, Fianarantsoa, Ihosy, Ambositra, Ambalavao et Fandriana. Les données concernant cette dernière destination n’ayant pas pu être obtenues hier lorsque nous avons contacté Randriamparany Martin, Vice-président de la gare routière Fasan’ny Karana. Ainsi, « 16 véhicules issus de huit coopératives et transportant 272 personnes ont pris la direction pour Toliara » si l’on s’en tient toujours aux explications de notre interlocuteur. Fianarantsoa détiendrait le record avec 952 personnes, cinquante-six (56) véhicules et quatorze (14) coopératives au départ de Fasan’ny Karana hier. Fianarantsoa est suivie de la destination Ambositra qui a affiché huit coopératives, quarante-huit véhicules et 816 passagers.

Mesures. Selon toujours les données recueillies auprès de Randriamparany Martin, vice-président de la gare-routière Fasan’ny Karana, quinze véhicules issus de cinq coopératives de transport sont partis pour Ihosy, transportant 255 personnes. Tandis que la destination Fandriana a observé 18 départs de véhicules avec 306 personnes à leur bord. Par ailleurs, l’entretien avec le vice-président de la gare-routière Fasan’ny Karana a permis d’avoir des informations concernant les mesures sanitaires mises en place afin de préserver les usagers d’éventuelles contaminations à la Covid-19. « D’un côté, des agents de santé assurent des enquêtes sanitaires sur les passagers. De l’autre, des dispositifs de désinfection ont été mis en place à l’entrée de la gare routière afin d’éviter autant que possible d’éventuelles contaminations des voyageurs », note Randriamparany Martin. Avant de préciser « un système de désinfection systématique des véhicules – à l’arrivée et au départ – a été mis en place. Et dans cet esprit, les boxes de la gare routière sont également désinfectés tous les matins ». Outre ces dispositifs, chaque passager est également contraint de se munir de masque facial et de gel hydro alcoolique pendant le voyage. Si le nombre des personnes ayant quitté Antananarivo pour le Sud était aux environs de deux milles hier, les statistiques vont sûrement grimper avec l’ouverture des axes Sud-Est et Sud-Ouest prévue pour mardi prochain.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. Les attaques sur la RN7 reviendront de plus belle sans prise de mesure de la part de la sécurité public et de la gendarmerie national. ll ne faut pas oublier que de nombreux villages sur l’axe RN7 ont tout aussi faim que les citadins. Mesures préventives face au COVID oui, mais la sécurité des passagers sur les routes nationales doivent être aussi de mise.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.