Commune urbaine de Toamasina : 52,9 % des naissances déclarées en 2019 sont issues de pères inconnus

Toamasina figure parmi les districts de faible étendue de la région, dont la proportion est de 0,13 % par rapport à la superficie totale de la région.

L’Institut national de la statistique de Madagascar (INSTAT) vient de publier les statistiques des faits d’état-civil de l’année 2019, enregistrés à Toamasina I. Le document affirme qu’en 2019, 52,9 % des naissances déclarées au service d’état-civil dans la commune urbaine de Toamasina sont issues de pères inconnus.

En 2019, le district de Toamasina I a enregistré 8 505 naissances au service d’état-civil. « Trois mères sur quatre ont moins de 31 ans ; et moins de 38 ans pour les pères », nous indiquent les statistiques. Quant à l’âge minimum des parents, c’est 12 ans pour les mères et 17 ans pour les pères. L’âge maximum est de 50 ans pour les mères, 74 ans pour les pères. Et sur ces milliers de naissances, 66,5% proviennent de mères âgées entre 15 et 29 ans, avec 0,3 % issu de mères de moins de 15 ans. Mais le plus frappant dans ce document de l’INSTAT, c’est que 52,9 % des naissances déclarées au service d’état-civil dans la commune urbaine de Toamasina sont issues de pères inconnus. « La majorité des mères sont célibataires et préfèrent accoucher à l’hôpital. Les nouveau-nés issus des mères célibataires mais jouissant de la reconnaissance de leurs pères représentent 31,3 % du nombre total », toujours d’après le document. Mais encore, une grande partie des mères proviendraient de l’arrondissement d’Ankirihiry.

Profession des parents. Sur la question de la profession des parents, 71,2 % des mères qui ont donné naissance en 2019 sont des ménagères, et 8 % des pères sont des artisans. Les pères dont on ignore la profession représentent 55,6 % des géniteurs de ces nouveau-nés. On peut supposer que ce sont les pères qui ont abandonné leurs familles et qui refusent de reconnaître leurs enfants, puisque le taux est à peu près le même. Un autre point notable également dans le document, quatre hommes retraités ont eu de nouveaux enfants durant l’année 2019 à Toamasina.

Enfin, concernant le délai de déclaration des naissances par les parents, 99,2 % ont été effectuées dans les 12 jours suivant la date de la naissance. En d’autres termes, le délai de déclaration a bien été respecté dans la commune urbaine de Toamasina.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.