Programme ROSO : 229 personnes bénéficiaires en un an

14 mois après le lancement du programme Roso, 229 personnes dont 76 hommes et 153 femmes ont bénéficié d’un appui et d’un soutien dans le cadre de l’amélioration de façon durable de la sécurité alimentaire et des revenus des familles d’Agriculteurs de la commune d’Ambohijanaka. Ces bénéficiaires sont issus de 19 groupements paysans de type VSLA (Village Saving Loan Association) dans 12 fokontany. Ils ont pu améliorer leurs conditions de vie malgré un impact négatif de la pandémie de Coronavirus sur les prix des denrées agricoles. Né de la volonté du Groupe Filatex de résoudre les problèmes agricoles vécus par les paysans, le programme Roso commence à avoir des impacts palpables au niveau des familles. Le leitmotiv de cette première année d’intervention a été de constituer une base de paysans partenaires fiables pour toutes les futures interventions. L’amélioration du rendement passe aussi par l’amélioration des méthodes culturales auxquelles les agriculteurs ont été initiés à la méthode SRI (système de riziculture intensive) et SRA (systèmes de riziculture améliorés) pour améliorer les rendements rizicoles. Les premiers résultats ont été encourageants durant la campagne rizicole 2019-2020. En effet, 2,01 ha de rizière ont été exploités en SRI et 1,16 ha en SRA. Par rapport aux productions des parcelles en cultures traditionnelles (2,5T/Ha) sur le même versant, les sondages de rendements ont donné une production moyenne de 5T/Ha pour le SRA et 11T/Ha pour le SRI. Une première livraison d’intrants agricoles a été effectuée. Réputés par les cultures maraichères, tous les membres des groupements ont bénéficié de formations aux techniques améliorées. Des semences certifiées couplées avec 2T d’engrais biologique ont été octroyées pour permettre une production sur 200 ares. La lutte biologique a été favorisée à travers une absence totale de produit chimique sur les cultures. Le rendement a été nettement amélioré tout comme qualifié, rien que pour ne parler que des concombres et des haricots-verts. Le programme n’a pas laissé l’élevage en reste. Des alternatives issues des cultures locales pour l’alimentation des zébus et poulet gasy ont été proposées avec des améliorations de l’habitat des animaux. Les demandeurs dans l’élevage de poulet gasy recevront au cours de ce mois d’octobre un appui en cheptel (03 femelles et 01 mâle/ éleveur). «Cette contribution de Filatex à travers le programme Roso entre dans le cadre de la politique RSE du groupe dans l’atteinte des objectifs durables pour le développement numéro 2 qui est d’éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable», a souligné Tanteraka Rakotoarisoa, Directeur RSE du groupe.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.