Doléances des enseignants : La grille indiciaire unique remise sur le tapis

Les enseignants malgaches revendiquent de meilleures conditions de travail.

Les enseignants malgaches entendent mettre en place un nouveau cahier de doléances. Pour cela, un comité a été mis en place pour la conception dudit  cahier si l’on s’en tient aux explications d’Huguette Rakotoarivony, coordonnateur nationale de la Coalition Nationale Malgache pour l’Education Pour Tous lors d’un entretien avec les journalistes hier. Un entretien qui rentre dans le cadre de la célébration de la journée mondiale des enseignants. Ainsi, les enseignants malgaches entendent mettre à jour la liste des doléances contenues dans le cahier en question. « La journée d’aujourd’hui (hier) consiste à voir si les doléances relatées en 2016 correspondent encore aux attentes des enseignants malgaches. Les enseignants se sont convenus qu’il y a des choses à changer et des ajustements à faire », a expliqué Huguette Rakotoarivony. Avant de citer quelques doléances sur les vingt contenues dans l’ancien cahier. Entre autres, la grille indiciaire unique, l’amélioration des conditions de travail des enseignants ou encore la dépolitisation de l’univers de l’enseignement malgache. Il conviendrait également de noter que quatre des doléances formulées par les enseignants malgaches en 2016 ont déjà été satisfaites par les autorités. Avec cette mise à jour, la liste des revendications des enseignants risque de s’allonger. Pierres angulaires de l’amélioration du système éducatif du pays, les enseignants malgaches mériteraient de meilleures considérations.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.