Agro-écologie : Un long-métrage 3D pour favoriser son intégration en milieu scolaire

Hier matin, dans le cadre du projet MANITATRA II financé par le Comesa / Union Européenne, les Professionnels de l’Agro-écologie (GSDM) ont projeté pour la première fois un film d’animation 3D portant sur le thème « l’Agro-écologie pour les générations futures » à l’IFM Analakely. L’idée est d’appuyer l’intégration de l’agro-écologie dans le système éducatif malgache.

Le directeur des Curricula et des Recherches pédagogiques, Helikanto Rakotovololona, a représenté le ministère de l’Education nationale dans l’assistance à cette occasion. Elle a notamment précisé que le partenariat entre le ministère et le GSDM a déjà été signé en 2018 et que l’intégration de l’agro-écologie dans le système éducatif est déjà pris en compte dans le Plan Sectoriel de l’Education. De son côté, le directeur exécutif du GSDM, Rakotondramanana, a dit qu’ils ont aussi travaillé sur le contenu qui pourrait intéresser les élèves. Toutefois, il ne s’agit pour l’instant que d’un projet pilote qui a été mené dans la région Vakinankaratra. « Les résultats du projet pilote sont plutôt positifs. Maintenant, il faut se pencher sur la mise en œuvre et la diffusion à grande échelle du film afin d’atteindre une très large audience », pouvait-on entendre de la part des différents acteurs de ce projet lors de la projection du film.

Le contenu. Le gros message du film peut se résumer en une phrase : « revoir les pratiques traditionnelles d’agriculture afin de parvenir à une agriculture plus éco-responsable et bénéfique à la fois pour la population et l’environnement ». L’approche utilisée dans l’écriture se caractérise par l’éducation à l’inverse, c’est-à-dire en échangeant le rôle des enfants et des parents. Cette technique souhaite donner plus de poids aux enfants, ce sont eux qui, cette fois, vont apprendre des choses aux adultes. Mais est-ce que cette méthode fonctionne au sein de la société malgache ? Le scénario du film et les témoignages des directeurs d’écoles le confirment même si cela reste à prouver. Si l’on devait rédiger un petit synopsis tout simple de ce moyen-métrage, cela donnerait : « Deux adolescents rentrent de l’école et racontent à leurs parents les méthodes simples qui permettent de préserver l’écosystème surtout en zone rurale. Les parents se posent plusieurs questions sur les problèmes de l’agriculture à la campagne et les deux enfants sont parvenus à apporter des réponses convaincantes à leurs parents ». Et pour la critique, le film est assez simpliste, mais pas mal réussi pour une production locale, surtout qu’il s’agit d’une animation 3D.

Diffusion. Après la publication de plusieurs livrets en 2018, le film d’adaptation est désormais terminé et en libre accès sur le site Internet du GSDM. « Ce film est prévu être diffusé dans les écoles et dans les communes à sensibiliser, notamment dans la région Boeny », a expliqué Mireille Razaka, responsable de la communication au niveau du GSDM. « Nous travaillons également sur le découpage du film en plusieurs parties pour une utilisation plus facile », a confié le directeur exécutif du GSDM, Rakotondramanana.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.