Trouble du sommeil : Les conseils du Dr. Evah Raobelle

« Parmi les besoins physiologiques de l’être humain figurent la nourriture, l’eau, les rayons du soleil, l’air et le sommeil », nous explique le Dr. Evah Raobelle, psychiatre à l’EUSSPA Analakely. « Le sommeil est tout ce qu’il y a de plus naturel et ne devrait pas nécessiter une prise de médicaments », a-t-elle ajouté. Selon ce spécialiste, un bon sommeil doit remplir quatre critères : une personne devrait s’endormir dans les 15 minutes suivant son installation sur son lit ; le sommeil doit durer entre sept et huit heures ; une personne en bonne santé ne se réveille pas plus de deux fois en une nuit ; et le réveil devrait être agréable comme si la personne s’était requinquée durant la nuit. « Une bonne nuit de sommeil permet de se concentrer sur le travail et sur les tâches à accomplir durant la journée. Si ce n’est pas le cas, la personne peut être sujette à plusieurs troubles pour ne citer que la difficulté à se concentrer, les maux de tête, la mauvaise humeur, la fatigue ou encore le mal de dos », a-t-elle fait savoir.

Les causes. Les troubles du sommeil touchent de nombreux malgaches en ce moment. Pour le Dr. Evah Raobelle, cela peut avoir différentes origines. Cela peut cacher une maladie chronique, ou tout simplement être la conséquence de plusieurs mauvaises habitudes comme le tabagisme, l’alcoolisme, ou la consommation d’autres produits excitants. Mais une autre cause du trouble du sommeil ne devrait pas être négligée, il s’agit du niveau élevé de stress et d’angoisse chez un sujet. Pour le psychiatre, « une personne qui connaît des difficultés à s’endormir durant trois jours doit absolument consulter un médecin ». Elle déconseille l’automédication, c’est-à-dire ce geste automatique adopté par beaucoup, qui consiste à prendre des comprimés destinés à régler l’insomnie, car le plus souvent, ces derniers entraînent une dépendance.

Gestes simples. Le Dr. Evah Raobelle affirme qu’il existe des gestes simples pour obtenir une bonne nuit de sommeil. Il faudrait, par exemple, garder une heure précise pour aller au lit et une autre pour le réveil. Eviter de consommer des produits excitants, et les activités sportives après 17 h devraient aussi améliorer la qualité du sommeil, toujours selon ce psychiatre. Enfin, elle conseille une méthode, qui selon elle peut aider : « penser à des événements heureux de la journée pour éloigner le stress, ça permet de profiter d’une bonne nuit de sommeil » a-t-elle conclu.

Recueillis par Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.