Fondation Friedrich-Ebert : « L’avenir est féministe » tire la sonnette d’alarme

(Crédit photo : Anja)

La fondation Friedrich-Ebert (FES) dénonce le manque de considération des femmes surtout lorsqu’il s’agit de recevoir une aide et un soutien indispensables. Selon la FES, la Covid-19 a mis en exergue des lacunes qui existent depuis longtemps dans nos sociétés, nos systèmes de santé et le monde du travail. Les femmes seraient toujours parmi les plus vulnérables et supportent la plus grande partie  du fardeau. Dans le monde du travail par exemple, « les femmes des pays du Sud sont, le plus souvent, mal rémunérées, et ont souvent un statut d’emploi informel qui les expose davantage au risque de perdre leur emploi et leurs revenus en raison des chocs dramatiques sur le marché du travail dus  à la pandémie », expose la FES dans un article. S’ajoutent à cela, les violences, les abus, les exploitations et autres formes de harcèlement qui auraient fait le malheur de plusieurs femmes durant la crise sanitaire. De ce fait, la FES a développé le projet mondial « L’avenir est féministe » en collaboration avec ses partenaires du Global South. Il s’agit d’une campagne sur le travail de soins et la reproduction sociale. « Par cette campagne, nous renouvelons notre solidarité avec les travailleurs sociaux, rémunérés ou non, dont un grand nombre sont des femmes », explique la FES avant d’ajouter qu’  « il est vital de reconnaître, de réduire et de redistribuer la charge injuste et disproportionnée des soins non rémunérés et du travail domestique ». C’est ainsi que la FES invite tout un chacun à contribuer à cette cause en disant qu’il faut saisir cette opportunité pour ré-imaginer un monde après COVID-19 qui inclut des visions et des valeurs féministes.

Recueillis par Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.