Enseignement: Les mesures adoptées pour le redressement post-Covid

Si certains pays occidentaux sont retournés au confinement, Madagascar n’est pas sur cette voie. Au contraire, le pays se félicite d’être sorti de cette crise sanitaire mondiale. Les enfants sont retournés à l’école même si des cas positifs sont toujours recensés sur le territoire. Pour le gouvernement, il est temps de redresser tout ce qui a été affecté par la Covid-19, notamment le secteur de l’Éducation.

Et pour remettre sur les rails l’enseignement et l’éducation des enfants malgaches, la tâche est rude. Néanmoins, plusieurs mesures ont été adoptées à cette fin. L’inscription gratuite dans les écoles scolaires publiques en fait partie, à la fois pour aider les parents dont les moyens financiers ont été impactés par la précédente crise, mais aussi pour encourager la scolarisation des enfants dont le taux demeure très faible. Hormis cela, des kits scolaires seront également distribués, toujours dans le but d’alléger la charge des parents.

Prévention contre la Covid-19. Actuellement, les inquiétudes concernent surtout le coronavirus. De ce fait, le ministère de l’Education nationale a fait savoir que des mesures strictes seront appliquées dans tous les établissements scolaires. 28 500 écoles recevront des dispositifs de lavage de mains sans contact. Tous les élèves et le personnel de l’école doivent impérativement se laver les mains avant d’entrer en classe, à la sortie, ainsi qu’au moment de se rendre au toilettes. Le port du masque et la distanciation physique d’un mètre sont également imposés. Les chefs d’établissements sont tenus d’espacer de dix minutes l’entrée de chaque classe afin d’éviter les contacts physiques entre les enfants. Des mesures qui prennent effet dans l’immédiat.

Qualité de l’enseignement. La qualité de l’enseignement a aussi été revue pour cette année scolaire. 10 nouveaux établissements « Manara-penitra » ont ouverts leurs portes. Selon le MEN, les enseignants et les directeurs qui y exerceront sont amplement qualifiés et ils seront répartis équitablement dans les écoles des 22 régions afin de garantir une même qualité d’enseignement pour tous. D’ailleurs à ce sujet, certains enseignants suivent actuellement des formations en vue de renforcer leurs compétences. Mais cela ne peut suffire pour rattraper le temps perdu en raison de la crise sanitaire. Aussi, des émissions radiophoniques, un mois de séances de rattrapage, et des livrets d’auto-apprentissage sont mis à disposition pour aider les élèves et leurs enseignants.

Bien évidemment, les cantines scolaires et l’éducation environnementale seront renforcées cette année. S’ajoute à tout cela la mise à jour du programme scolaire qui intègre des nouvelles matières pour certaines classes. Tout ceci est le fruit d’une longue préparation qui date des premiers jours de confinement, voire au-delà. Maintenant, tout ce que la population espère, c’est que cette année se déroulera sans encombre.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.