Fonds vert pour le climat: Une formation pour l’élaboration de projets

Un pool de 80 experts en changement climatique est constitué par la BAD (Banque africaine de développement). Il s’agit de représentants d’institutions gouvernementales, organisations de la société civile et universités qui bénéficieront d’une formation en tant qu’experts dans l’élaboration de propositions Projets à soumettre au financement du Fonds vert pour le climat. Selon les explications,  les stagiaires transmettront leurs connaissances aux bénéficiaires potentiels du Fonds vert pour le climat, une dotation de 10 milliards de dollars créée en 2010 pour aider les pays à mettre en œuvre leur programme climatique par le biais de prêts, de fonds propres, de garanties et de subventions. Selon ses promoteurs, ce programme de formation de 120 heures est géré par le Département du changement climatique et de la croissance verte de la Banque africaine de développement, avec un financement du Fonds fiduciaire pour la coopération économique Corée-Afrique.

Le programme s’appuie sur les travaux en cours de la BAD, du Fonds vert pour le climat et d’autres partenaires pour aider les pays membres régionaux de la Banque à accéder directement aux ressources du Fonds vert pour le climat. « Le Fonds vert pour le climat devrait être une source majeure de financement climatique pour le continent africain. L’accès au financement du Fonds est difficile en raison de la complexité de la conception de projets sur le changement climatique pour répondre aux critères de financement. Cette formation renforcera les capacités des autorités africaines déterminées au niveau national, des gouvernements et des consultants en formant des formateurs pour organiser de futurs cours de formation », a déclaré Gareth Phillips, directeur de la division Environnement et financement climatique au Département du changement climatique et de la croissance verte à la BAD. Par ailleurs, la Covid-19 a entraîné le passage de la formation en salle à celle en ligne. Selon la BAD, cela présente des avantages en termes de coût, d’efficacité et de carbone. Le Programme de formation se fait donc en mode virtuel. A l’issue d’un processus de sélection indépendant rigoureux, 80 participants ont été choisis, dont environ 40 de pays anglophones et 40 de pays francophones et lusophones.

 

Antsa R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.