Journée internationale pour la réduction des risques et des catastrophes : La CPGU mène une campagne de sensibilisation massive à Manakara

La Journée internationale pour la réduction des risques et des catastrophes qui est célébrée tous les ans le 13 octobre a fait l’objet de deux actions de la part de la Cellule de prévention et d’appui à la gestion des urgences à la primature (CPGU) cette année. Après les stands en ligne qui ont permis à divers intervenants de partager leurs réalisations en gestion des risques et catastrophes le 13 octobre 2020, l’équipe de la CPGU s’est rendue à Manakara les 29 et 30 octobre pour poursuivre la célébration à travers une campagne de sensibilisation sur la prévention de la Covid-19, de la peste, ainsi que la préparation à la prochaine saison cyclonique. Les actions en question ont été menées dans deux communes : Anosiala et Tataho. Mais la CPGU ne s’est pas contentée de sensibiliser et d’éduquer, la cellule a doté les cibles de cette campagne de fournitures scolaires, de goodies, de masques, de riz et d’autres produits alimentaires. Ces dotations sont le fruit de la collaboration entre la CPGU, l’UNICEF, CARE, et la Plateforme Humanitaire du Secteur Privé. Quant au choix de la ville de Manakara, « elle a été choisie de par sa vulnérabilité aux aléas naturels comme les cyclones, les inondations et la sécheresse. Les incendies domestiques y sont également très fréquents », nous fait savoir la CPGU. D’ailleurs à ce sujet, le 2°UPC de Manakara a effectué une démonstration sur les techniques d’extinction de feu lors de la célébration de la Journée internationale pour la réduction des risques et des catastrophes.

Enfin, comme le thème de la Journée internationale pour la réduction des risques et des catastrophes de cette année est : « tout est question de gouvernance » ; une conférence-débat centrée sur  la base de la gouvernance a clôturé la célébration le 30 octobre 2020 avec la participation de divers acteurs ; notamment les membres de CARE, ADRA,  ONN, FID, SAF FJKM, CPGU, les autorités locales ainsi que les services techniques décentralisés.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.