Scolarité des enfants vivant avec des handicaps : Le MEN réagit par un atelier avec les directeurs d’écoles

Nous avons déjà abordé ce sujet dans nos précédentes éditions. La scolarité des enfants vivant avec un handicap reste encore un vain mot à Madagascar. A ce sujet, le ministère de l’Education nationale tient, depuis hier, un atelier avec tous les acteurs dans le secteur de l’éducation au Carlton Anosy.

Plusieurs acteurs dans le secteur de l’éducation se concertent depuis hier au Carlton Anosy. Le sujet de la discussion est la scolarisation des enfants avec un handicap à Madagascar. Le ministère de l’Education nationale, qui poursuit l’objectif de fournir une éducation de qualité à tous les enfants malgaches, sans aucune exception et sans distinction, souhaite améliorer la situation en entretenant un dialogue avec toutes les entités concernées. Ils sont 80 à s’être rendus à cet atelier organisé par le ministère. On y trouve des directeurs d’écoles publiques et privées, des représentants d’associations luttant pour l’inclusion des personnes présentant des handicaps, et bien d’autres encore. L’objectif de cette réunion est clair : solliciter l’engagement de tous pour l’inclusion des enfants avec des handicaps dans le milieu scolaire.

Inclusion dans tous les domaines. Outre le secteur de l’éducation, les personnes souffrant d’un handicap physique ou mental sont encore exclues dans plusieurs domaines. Mais ces dernières années, les choses semblent s’améliorer, notamment grâce à une prise de conscience de certaines associations. On peut, par exemple, noter que dans le domaine de la santé, des organismes luttent sans relâche pour l’inclusion des personnes avec des handicaps dans les services basiques comme la santé de la reproduction. Même chose dans le milieu du travail où de plus en plus de personnes en situation de handicap sont acceptées par les entreprises. Néanmoins, les efforts doivent être maintenus puisqu’une grande partie de la population a encore tendance à repousser ces personnes, jugeant le handicap comme une malédiction.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.