Association Fitia : Don de nourriture et de matériels agricoles pour Ifotaka et Tsivory

Mialy Rajoelina a participé à la plantation de manioc à Ifotaka.

Au beau milieu du sud malgache où règnent le « kere » et la sécheresse, la première Dame et présidente de l’Association Fitia, Mialy Rajoelina, est venue à la rescousse de la population.

De la joie. Mialy Rajoelina a apporté du réconfort, de l’espoir et du sourire à la population, qui a plus que besoin d’aide en ces temps difficiles. Hier à Ambiriky dans la commune Ifotaka, district d’Amboasary-Sud, l’association Fitia a fait don de 41 000 boutures de manioc, qui permettront d’offrir 400 000 repas au bout de six mois de culture. Pour l’autonomisation des femmes et inciter leur implication dans l’agriculture, 153 kg de semences de légumes améliorées ont été offerts en plus de 1500 kg de maïs, 10 charrues, 171 râteaux, 20 brouettes, 11 herses, 5 sacs d’urées et 30 arrosoirs. « Quelques mois après le passage de mon mari, ici à Ifotaka, l’Etat a cherché tous les moyens pour éradiquer ce problème de kere dans le Sud. Je tiens à remercier les partenaires pour leur contribution dans cette lutte notamment le PAM. L’association Fitia que je préside est ici pour soutenir les ménages et surtout les femmes. Je suis consciente, que les femmes d’Ifotaka sont actives, motivées et déterminées. Je crois en leur potentiel et nous espérons qu’elles contribueront fortement à l’éradication de cette insécurité alimentaire à Ifotaka et dans toute la partie sud du pays. De grands projets agricoles dont la distribution des terres, la gestion et la distribution de l’eau, les formations pour les familles en vue de leur autonomisation financière seront lancés, et Ifotaka a été choisi, comme modèle, pour son lancement », a souligné Mialy Rajoelina, présidente de l’Association Fitia dans sa prise de parole. Les enfants n’ont pas été oubliés, l’association leur a offert des vêtements.

Autonomisation des femmes. Une initiative qui a été accueillie avec beaucoup de ferveur et d’enthousiasme du côté des femmes, bénéficiaires de cet appui. « Il  y a 26 associations de femmes au niveau de la Commune d’Ifotaka regroupant pas moins de 603 femmes. Nous avons élaboré des projets, mais leur concrétisation réside dans le manque de matériels et de moyens financiers. Avec cet appui de l’association Fitia, nous pouvons, actuellement, passer à la réalisation de nos projets, notamment dans le domaine agricole », a fait savoir Kazivola, de l’association « Miray tsy miangatra.” Après Ifotaka, la délégation conduite par Mialy Rajoelina a mis le cap à Tsivory. L’association Fitia a distribué 1 000 repas pour les adultes et 500 pour les enfants. Le fokontany de Betania a été choisi par l’association, car il a été délaissé par la population, cela fait actuellement deux ans qu’il n’a pas plu en plus du problème d’insécurité. Une ration de riz et de « Koba Aina » pour 15 jours a été offerte  au fokontany.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.