Association Fitia : Mialy Rajoelina exhorte les femmes à dénoncer les violences

Mialy Rajoelina n’est pas indifférente face à la situation de la population du Sud.

Actuellement, l’association Fitia lance une campagne de sensibilisation pour l’arrêt des violences infligées aux femmes, jeunes filles et enfants au niveau des écoles primaires publiques.

L’autonomisation des femmes, la lutte contre toutes les formes de violences infligées aux femmes et aux enfants sont les causes chères, à Mialy Rajoelina, présidente de l’association Fitia. Et dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale pour l’élimination de la violence faite aux femmes, la Première dame a lancé un message fort pour soutenir cette cause. « En tant qu’ambassadrice de la lutte contre la violence à l’égard des femmes, je milite pour l’arrêt total de toutes les formes de violence. Elles ne sont plus tolérées et acceptées. Beaucoup de femmes sont encore victimes et en souffrent quotidiennement, soit de la part de leur mari ou de leur famille. Elles sont nombreuses à avoir brisé le silence, surtout par rapport aux viols et violences physiques et j’exhorte les jeunes filles et celles qui sont victimes de violences à les dénoncer », a fait savoir Mialy Rajoelina dans son discours, hier, à Bekily. Actuellement, l’association Fitia lance une campagne de sensibilisation sur l’arrêt des violences infligées aux femmes, jeunes filles et enfants au niveau des écoles primaires publiques. Et toujours dans le cadre de cette journée spéciale pour les femmes, l’association Fitia a fait don de machines à coudre au nombre de 10 pour les associations de femmes de l’Aero Village de Taolagnaro. Deux coopératives, à savoir Kanto et Lovasoa, ont bénéficié de cet appui de l’association Fitia, qui contribuera sans doute à l’émancipation et à l’indépendance des femmes.

Aide alimentaire. La sécheresse et le “kere” sont les problèmes auxquels les habitants du district de Bekily font face actuellement. Cela fait un an qu’il n’a pas plu au niveau du district qui compte environ 100.000 habitants répartis dans 20 communes. La saison agricole n’a pas encore débuté vu le problème de sécheresse et surtout de l’eau. Les agriculteurs sont obligés de vendre les semences pour nourrir leurs familles. A Bekily, la situation est généralisée et toutes les communes sont touchées. Et face à l’alerte lancée par la population, l’association Fitia a distribué des repas pour les adultes et les enfants dans le fokontany Ambalanosy, Bekily. Par la même occasion, les Barea de Madagascar ont également fait don de 1.500 repas pour la population du district. Les joueurs de l’équipe nationale ne sont pas restés indifférents face à l’insécurité alimentaire qui frappe le Sud du pays. Ce geste redonne de l’espoir à la population qui espère sa pérennité dans la durée.

T.H

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.