Enseignement supérieur : La proposition de loi sur le statut des Enseignants-chercheurs adoptée par l’Assemblée Nationale

La ministre Elia Béatrice Assoumacou expliquant aux députés les tenants et aboutissants des lois adoptées hier.

Outre la loi portant sur le statut des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants, les députés de Madagascar ont également voté la loi fixant le régime d’autonomie des Universités et des établissements publics d’enseignements supérieurs et de recherches scientifiques.

D’une pierre deux coups pour le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Deux propositions de loi d’une importance capitale ont été votées par l’Assemblée nationale durant la séance plénière d’hier. A savoir : la loi n°006-2020/PL « complétant et modifiant certaines dispositions des lois N°2003-008 du 05 septembre 2003 et N°95-023 du 06 septembre 1995, portant statut des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et la loi n°007-2020/PL « fixant le régime d’autonomie des universités et des établissements publics d’enseignement supérieur et de recherches scientifiques ». Une double adoption qui constitue une avancée majeure pour le monde de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans la mesure où lesdites lois « promeuvent la paix sociale » dans ce microcosme. Ce qu’a fait savoir la ministre Elia Béatrice Assoumacou, en prenant comme exemple la loi N°006-2020/PL : « cette loi traite des points de divergences sources des tensions dans le monde universitaire ».

Qualité. Outre l’attention particulière attribuée à la paix sociale dans le monde de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, les deux propositions de loi favorisent l’amélioration de la qualité de l’enseignement supérieur à Madagascar. « Cette dernière passe obligatoirement par l’amélioration du statut des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants », a-t-on avancé. Les deux lois adoptées hier constituent dans ce cas des cadres juridiques sur les questions relatives à la bonne gouvernance (administrative et financière) des universités et établissements publics d’enseignement supérieur et de recherche scientifique, d’un côté, et consacrent également le respect de la liberté et de la franchise universitaire, de l’autre. Ainsi, la loi n°006-2020/PL traite des questions relatives au recrutement, responsabilités et titularisation des enseignants-chercheurs et chercheurs-enseignants, la loi n°007-2020/PL, quant à elle, régit l’autonomie administrative, financière et pédagogique des universités et des établissements publics d’enseignement supérieur du pays.

José Belalahy

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.