Education nationale : Adoption de l’approche 5S Kaizen

Pour espérer offrir une éducation de qualité pour tous, le ministère de l’Education nationale doit s’attaquer à différentes problématiques touchant à la qualité de l’éducation. Cela peut tout aussi bien concerner l’insuffisance du temps d’apprentissage, le manque de compétence des enseignants, ou encore l’absence de matériels didactiques. Mais pas que, les questions liées à la qualité du système administratif demandent aussi une réflexion. Et dans ce domaine, comme une grande partie des départements publics à Madagascar, le ministère de l’Education nationale a une assez mauvaise notoriété. Les raisons à cela ? Un manque de productivité du personnel, le gaspillage des ressources (temps, moyens financiers, et matériels), et bien d’autres encore. Tout ceci a entraîné la détérioration de la confiance du public envers le ministère. C’est donc pour remédier à cela que le ministère vient de s’engager à relever le défi d’améliorer la qualité de ses services administratifs. Et pour cela, il va suivre l’exemple du ministère de la Santé publique en adoptant l’approche japonaise 5S-Kaizen-TQM. Selon les derniers rapports des hôpitaux qui ont appliqué cette approche, une nette amélioration des services a été notée, notamment au niveau de l’environnement de travail, de la propreté, de la qualité de l’accueil, ainsi que dans l’organisation du travail. Une collaboration tripartite vient donc d’être mise en place avec l’Agence Japonaise de Coopération Internationale, et du ministère de la Santé publique pour introduire cette approche au sein du MEN. Pour petit rappel, 5S correspondent à 5 mots japonais : S1 à trier ou supprimer ; S2 à ranger ou systématiser ; S3 à nettoyer ; S4 à standardiser et S5 à se discipliner ou pérenniser.

Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.