Covid-19 : Plus de 300 cas actifs et quatre décès supplémentaires

Le nombre des malades hospitalisés a connu une hausse par rapport au précédent bilan.

Les porteurs de virus sous traitement augmentent à nouveau avec un taux de positivité de 10,43% alors qu’il a toujours été compris entre 4% et 6%. Quatre personnes succombent également au Coronavirus en une semaine.

Le nombre des positifs au Coronavirus, en cours de traitement, repart à la hausse. D’après le bulletin hebdomadaire entre le 4 et 10 décembre 2020, publié sur la chaîne nationale, 336 patients sont actuellement sous traitement contre 291 dans le précédent rapport. Pour les nouvelles contaminations, 114 sur les 1093 tests effectués sont revenus positifs. Aucun détail n’est donné sur leur localisation mais le total s’échelonne maintenant à 17 587 et 96 565 pour les tests PCR. D’après toujours ce rapport, cette maladie est encore loin d’être vaincue car quatre décès supplémentaires sont enregistrés en l’espace de quelques jours, portant à 259 le cumul enregistré en neuf mois. Quoi qu’il en soit, le taux de guérison recensé ces quelques mois avoisine toujours les 90% et, actuellement, 96,61% des malades sont déclarés guéris. Dans ce dernier bilan, 65 patients ont recouvré la santé, portant ainsi à 16 992 les guérisons signalées sur tout le territoire national.

Visite interdite dans les hôpitaux. Face à l’augmentation des cas positifs ces derniers temps, des mesures ont été prises auprès des grands centres hospitaliers de la capitale. Les visites sont interdites et le nombre des accompagnateurs des malades est contrôlé minutieusement. En effet, il n’y a qu’un seul garde-malade pour chaque patient quel que soit le service où il est admis. C’est le cas pour le Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (CHU JRA) , le Centre hospitalier de Soavinandriana (CENHOSOA) ou encore le Centre hospitalier Joseph Raseta Befelatanana (CHU JRB). Cette mesure a été prise pour briser la chaîne de transmission du virus. Les consignes sont claires, toutes les personnes testées positives au Coronavirus sont obligées de se soigner à l’hôpital.

Relâchement des gestes-barrière. La hausse du nombre de cas actifs est loin d’être fortuite. Un relâchement général est constaté dans des lieux fermés si l’on ne cite que le cas des églises. Auparavant, l’enregistrement des coordonnées des fidèles était obligatoire avant les messes dominicales pour faciliter le « contact tracing ». Pourtant, la plupart des églises ne font plus attention à cette mesure préventive. Il suffit également de faire un tour à Analakely, Soarano et jusqu’à Behoririka pour découvrir l’amère réalité où on observe en permanence une foule immense mais où personne ne se soucie guère des consignes des gestes-barrière.

Narindra Rakotobe

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

6 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. PAS ETONNANT DU TOUT
    DANS LE BUS 25% SEULEMENT DES PASSAGERS METTENT CORRECTEMENT LEUR MASQUE. LES strapontins QUI DEVAIENT ETRE VIDES NE LE SONT PAS. LES POLICIERS JE SUIS D’ACCORD CE N EST PAS LEUR BOULOT NE DISENT RIEN. ET TOUT LE MONDE PLEURERA LORSQU IL Y AURA UN CONFINEMENT . Comme d’habitude , ce n’est la faute de personne, c’est la faute du voisin.

  2. Comme prévu ou comme les autres… Le virus circule aujourd’hui à bas bruit en raison de la vie au grand air estival du plus grand nombre. Qu’en sera t-il au prochain hiver comme on l’observe dans l’hémisphère nord ? Le pays est-il capable économiquement de supporter deux années successives de confinement en se retrouvant placé sur liste rouge des contrées à risques ? J’en doute.

  3. Ny fiangonana manana finoana marina aloha mino ny herin’ny Fanahy Masina dia tsy mandaitra any io covid io. Ilaina ny vavaka mandresy io aretina io. Raha t@ andron’i Jesoa ve no nisy io dia ho natahotra Izy. Ny marary aza hoentina any Aminy dia ny Fiangonana io dia nositraniny.
    Anthony

  4. Ngah dia mahagaga Malagasy ah! I Madagasikara ange ka hena eo ampelatanantsaka e!

  5. Tsy mba hoe aleo misoroka toy izay mitsabo. Ny ady amin’ny aretina Covid mbola tsy vita nefa Jerosalema sy Barea nomena alalana hanampy trotraka ny fanamparitahana azy.

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.