Non-port du masque : Surveillance et sanctions renforcées

 

Nombre de tananariviens négligent à nouveau les mesures barrières. Photo d’archives.

Autour de 1 200 personnes ont été sanctionnées, la semaine dernière à Antananarivo, pour non-port du masque, et ont dû effectuer des travaux d’intérêt général. 

Relâchement généralisé. La population tananarivienne, mais également celles des régions, ont quasiment abandonné les principaux gestes barrières, notamment le port du masque et le lavage des mains avec du savon ou du gel hydro-alcoolique. Avec la recrudescence des cas de Covid-19 à Antananarivo et dans plusieurs localités régionales, les mesures en vue de faire respecter les gestes barrières seront à nouveau renforcées. Pour la capitale en particulier, ces mesures de renforcement ont été abordées lors d’une réunion tenue récemment par l’OMC (Organe mixte de conception). « Les surveillances et les sanctions seront dorénavant renforcées, notamment dans les lieux publics et les transports », a alors déclaré, hier, le préfet de police d’Antananarivo, Angelo Christian Ravelonarivo.  Ainsi, les « taxis-be », les marchés, et autres lieux très fréquentés seront particulièrement surveillés par la police à partir de ce jour. Ordre a été donné d’appréhender les personnes qui ne portent pas de masque, et de leur faire effectuer des travaux d’intérêt général. « Comme les travaux de nettoyage des rues et des espaces publics ne semblent plus effrayer les gens, les sanctions pourraient passer un cran au-dessus, comme le nettoyage des bacs à ordures, lesquelles sont actuellement particulièrement débordantes de détritus », affirme toujours le préfet de police d’Antananarivo. Pour les « taxi-be » en particulier, les chauffeurs et receveurs de ces véhicules de transport en commun seront tenus pour responsables en cas de non port du masque par leurs passagers. Ils seront, de ce fait, sanctionnés. Le préfet de préciser que toutes ces mesures ne font pas l’objet de nouveaux arrêtés car ceux émis au plus fort de la crise sanitaire restent toujours en vigueur.

Les usagers des transports en commun commencent, justement, à réclamer le retour des mesures barrières dans les taxis-be et les taxis-brousse. Il s’agit notamment du respect du nombre de passagers à bord, le non-usage du strapontin afin de respecter la distanciation physique, ainsi que la disponibilité du gel hydro-alcoolique à l’usage des passagers. Pour l’instant, ce dernier volet ne semble pas encore être d’actualité.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

9 Commentaires - Ecrire un commentaire

  1. Pour les usagers des transport en commun il faudra le scafandre vu la proximité avec les autres.

  2. Tena marina mihintsy izany. Raha mba miteny ianao hoe hanaovy ny cache bouche dia tsotra no havalin’ny sasany hoe aretin’ny mpanakarena izany. Mandehana taxi raha tsy mahazaka ny fiainana amin’ny taxi be. Tena mampalahelo. Omena cache bouche moa ry zareo vao miodina dia hamidiny ary hividianany consom eny amin’ny bar. Ny tenako mijoro vavaolombelona amin’izany. Indrisy ianao ry tanindrazako

  3. Raha mbola ny vahoaka no tsy ampy fahalalana ny ankamaroany dia abarabarain’olona eto fotsiny indrindra ny mpitondra donc ny fampianarana no ataovy tsara atrany aminy fototra ampahafantaro azy ny Tantara marina sy ny harena ankibotany misy ao aminy; fa tsy rehefa tonga ny fifidiana vao milaza tia tanindrazana anefa manondrana ny harem-pirenena no atao eo

  4. io dia ny mpitondra no fitaratra ka raha ny mpitarika no ts manana fahaiza miaina dia manaraka koa ny zanaka taizana zavatra tsotra izany fa aza lany andro fanasazy eto ho aniza ny lalana fa rehefa iza no tsy mitondra masque sy mamorivory olona eny ankalamanjana eny dia mety, iza indray no mpanakanto Malaza hafarana dia mitangorona indray ny olona na vary mora sy tsena mora ataov e!

  5. Ny tsy mahay »a b d..  » ihany no mora adalaina hifidy, sy fahanan-dalitra,.. Hampirevena kely dia reporta.. Koa raha nirotsaka hitondra dia manaiky izay eo. Ny olana dia io hitanao io, revirevy no betsaka fa ny FIRENENA miha milentika. Ny 73kg500 dia santionany fotsiny… .

  6. Taranak’i Baroa ve? Tsy mahagaga

  7. L’extrait de plante médicinale Artemisia annua interfère avec la réplication du SRAS-CoV-2 in vitro
    Télécharger une copie PDF
    Sally Robertson, B.Sc.
    Par Sally Robertson, B.Sc.11 janv 2021
    Des chercheurs aux États-Unis ont montré que des extraits d’une herbe aromatique appelée Artemisia annua inhibent la réplication du coronavirus respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2) – l’agent responsable de la pandémie actuelle de coronavirus 2019 (COVID-19).

    Aussi connue sous le nom d ‘«absinthe douce», l’ Artemisia annua ( A. annua ) est une herbe d’Asie qui produit l’antipaludique artémisinine.

  8. EDUCATION DE LA MASSE/ Fampianarana ny mponina,io no tena olana satria sady mampalahaelo no mahasosotra.Omena zavatra tsara ,d angalarina,na simbaina.Atao hoe « tsy tia fandrosoana »,tsy azo inoana.Manaova cache-bouche na aro-tava:eh eh.Ianao indray no ompainy ra mitetniteny eo.Tsy tokony ho kivy ianareo mpitondra,fa raha olon-tsotra aloha d kivy ihany.Am lafiny iray,tsy ampy fahalalana(analphabètes)ny ankamaroany Malagasy ka ho sarotra ihanyny mampita zavatra hoazy.Mafy ange ny manjo an’i Père Pedro iny eh…Tahaka izany koa ny PR ANR:fanakianana,ompa ets…ets…Am maha olombelona mety ho kivy ihany.Enga anie ka ho maro2 ny tahaka azy mirahalahy ireo..

  9. le peuple malgache ressent inconsciemment la bêtise de toutes ces mesures ….jamais prises dans le passé…qu’est-ce que signifie » distanciation sociale masquée  » l’humain n’est jamais un solitaire et a besoin pour vivre de proximité sociale….de reconnaissance faciale…le mensonge et la tromperie dirigent les castes auxx commandes

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.