Aide pour le Grand Sud : Un nouveau transfert monétaire lancé le 22 janvier

Toseke Vonje Aigne est l’extension du programme Fiavota.

Et hop, c’est reparti pour cinq mois supplémentaires de transfert monétaire dans l’Androy et l’Anosy. Le programme post-sécheresse « Toseke Vonje Aigne » initié en 2016 continue dans les deux régions et touchera cette fois-ci pas moins de 70 000 ménages vulnérables. Pour le fonctionnement, pas de grand changement, les bénéficiaires recevront 80 000 Ariary par ménage pendant cinq mois. Jusqu’à maintenant, trois communes ont déjà pu profiter de ce programme de protection sociale réactive aux chocs, notamment Amboasary, Ebelo, et Kopoky. Une nouvelle merveilleusement accueillie par la population locale si l’on se fie au témoignage de Marikoriake Berthine : « Grâce au Vatsy Fiavota, nous avons pu scolariser nos enfants et améliorer nos conditions de vie. Mais face à la sécheresse récente qui a frappé la région, nous avons failli retrouver la situation que nous avons vécue en 2016. Une période que nous ne souhaitons plus revivre. A l’époque, nous avons dû tout vendre pour survivre. Aujourd’hui, cette nouvelle aide va nous permettre de nous relever. Pour ma part, tout ce qui m’importe en ce moment est de pouvoir m’acheter du riz, de l’huile, et du manioc », a-t-elle raconté à la réception de son premier « Toseke Vonje Aigne ».

Contribution. Il est à noter que ce programme est financé par la Banque Mondiale à hauteur de 13,3 millions de dollars. Il vise principalement les régions Androy, Anosy, et Atsimo-Andrefana. Quant à la mise en œuvre, c’est le Fonds d’Intervention pour le Développement (FID) qui s’en occupe, tandis que le ministère de la Population et le BNGRC coordonnent le projet.

Recueillis par Anja RANDRIAMAHEFA

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.