Covid-19 ou pas ? Les hausses de l’absentéisme scolaire inquiètent les parents d’élèves

Après la détection de cas de Covid-19 au sein de l’établissement, le Lycée Moderne Ampefiloha (LMA) vient d’être désinfecté tandis que les élèves et personnels ayant côtoyé les personnes infectées ont dû rester chez eux en attendant les résultats de leurs tests PCR. Ils seront à nouveau admis dans l’enceinte de l’établissement, une fois que les tests se révèleront négatifs. Au cas où certains de ces cas contact seraient positifs au test de dépistage du coronavirus, ils devront entamer un traitement et ne reviendront au lycée qu’une fois leurs tests indiqueront un résultat négatif.

Absentéisme en hausse. Parallèlement, dans quelques autres établissements scolaires, publics ou privés, dans la capitale, il a été constaté une hausse de l’absentéisme scolaire pour cause de maladie. Il n’y a, pour l’instant, aucune certitude quant à la nature des maladies qui justifient ces cas de hausse inhabituelle des absences chez les élèves. Néanmoins, les responsables d’établissements prennent les devants, comme dans ce lycée privé au cœur d’Antananarivo. Les élèves de ce lycée qui s’absentent pour cause de maladie, quelle qu’elle soit, doivent présenter à leur retour un document délivré par leur médecin, attestant qu’ils peuvent réintégrer le milieu scolaire sans aucun problème. Autrement dit, leur maladie ne présente pas de risque de contagion. Une manière pour les responsables des écoles d’écarter autant que  possible les risques de contamination au coronavirus, car normalement, les médecins ne délivreront pas ce type de document si les symptômes qu’ils constatent chez leur patient évoqueraient la Covid-19.

PCR. Les établissements scolaires ne pouvant pas exiger à tous les élèves malades, toutes pathologies confondues, un certificat de négativité à la Covid-19, ils essaient de réduire le risque en prenant ce genre de mesures. Efficaces ou pas, ces mesures ont le mérite d’exister. Cependant, la hausse actuelle de l’absentéisme scolaire ne peut qu’inquiéter les parents, car en dépit des gestes barrières tels le port du masque et le lavage des mains, l’absence de distanciation physique entre les élèves constitue toujours un risque de contagion dans les établissements scolaires. Cependant, rien ne permet d’affirmer que le motif de ces absences est la Covid-19. Seul le test de dépistage permet d’établir clairement si le malade a contracté le coronavirus ou non.

Hanitra R.

Suivez-nous aussi sur Facebook

Partager cette publication

Un Commentaire - Ecrire un commentaire

  1. · Edit

    La covid 19 n’est pas dangereuse comme un cancer par exemple. On peut la guérir bien. Mais il faut faire ces œuvres port de masque, un peu de distanciation et lave main plusieurs fois. Ce n’est pas avec ce cas qu’ on arrête l’enseignement. Laissons nos enfants étudier. De même ce n’est pas avec 400 cas ou plus qu’on refait confinement . La covid tue centaine de personne par contre le confinement tue million de personne. Alors à nous de voir. Comme j’ai dit des fois ces œuvres plus la conversion sont la seule solution pour la lutter. Nous voyons aux pays de boss ayant vaccin , confinement, ces œuvres, .. mais les cas augmentent toujours donc à nous de juger. Courage

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.